Happening pour la réouverture de la ligne Clermont-Ferrand, Thiers Saint-Etienne – 18/10/20 Noirétable.

Le Collectif pour la réouverture de la transversale ferroviaire Clermont-Ferrand Thiers Boën Saint-Etienne Lyon organisait deux rassemblements festifs à Chabreloche (Puy de Dôme) pour débroussailler la voie délaissée par la SNCF et gare de Noirétable pour y attendre le train. Succès total avec environ 300 personnes et une bonne couverture médiatique.

Pour la “transversale la plus courte entre Clermont, Saint-Etienne et Lyon”, les défenseurs de la ligne Thiers-Boën préparent une mobilisation

Désormais constitué, le collectif de défense de la ligne ferroviaire Thiers-Boën (Puy-de-Dôme et Loire) prépare un « happening de mobilisation » dimanche 18 octobre.

La mobilisation pour la réouverture du tronçon de ligne ferroviaire Thiers-Boën s’organise. Après avoir décidé la mise en place d’un collectif, le 25 septembre, en mairie de Noirétable, les défenseurs de la liaison se sont à nouveau réunis, le 10 octobre, à la Maison du Pont à Celles-sur-Durolle, pour la constitution de ce collectif. Une vingtaine de personnes le composent, parmi lesquelles des associations, des élus et des citoyens.
…/…

Lire l’intégralité de l’article de LA MONTAGNE sur :

Communiqué du collectif : “Défense de la liaison ferroviaire Thiers/Boën”

25 personnes se sont réunies tout au long de la semaine européenne de la mobilité autour de 3 rendez vous le 22 septembre avec Thiers Nouveaux Mondes dans le cadre du challenge mobilité de la région Auvergne Rhône-Alpes, le 23 septembre avec les Monts qui pétillent dans le cadre du groupe de réflexion action “les mobilités”, et le 25 septembre en mairie de Noirétable à l’initiative d’habitants et d’élus. Ces échanges ont permis de partager des besoins identifiés par chacun nécessitant la réouverture de cette transversale la plus courte entre 3 métropoles Clermont-Ferrand/St Etienne/ Lyon divisant par 2 les coûts de transport des marchandises et des usagers.
…./…

Lire l’intégralité du communiqué de presse sur :

Ligne Clermont Ferrand – Thiers – Boën – Saint Etienne – Lyon : un collectif de défense enfin créé

Suite à notre réunion le 22 septembre à Thiers avec Thiers Nouveaux Mondes nous avons le plaisir d’annoncer la création d’un groupe de défense de la ligne Thiers Boën “suspendue” depuis quelques années par la SNCF.
L’objectif du groupe est clair : la réouverture de ce tronçon lui aussi laissé sans investissements durant des décennies. Sa suspension condamne la liaison la plus directe et la moins onéreuse entre Clermont Ferrand Saint-Etienne et Lyon.
 
Le collectif s’est donné pour but de rassembler tous les acteurs du territoire susceptibles d’apporter leur contribution à ce défi.
…/…

Lire l’intégralité de l’article sur :

Un collectif de défense pour la réouverture de la ligne Boën-Thiers (Loire-Puy-de-Dôme)

Jean Bartholin (conseiller départemental) et Denis Tamain (maire de Noirétable) de gauche à droite. © LOPEZ Yves

Élus, associations, usagers se mobilisent pour que la ligne entre Thiers et Boën rouvre. Les enjeux stratégiques et économiques sont mis en avant.

Ce vendredi, la mairie de Noirétable a accueilli une trentaine de personnes, dans la grande salle du bas afin de respecter les distances sanitaires de rigueur.
Cette réunion avait pour but une concertation entre les élus, les usagers de la SNCF, diverses organisations et associations ainsi que Denis Tamain, maire de Noirétable et Jean Bartholin, conseiller départemental. L’objectif était de décider quelles seraient les actions ou conduites à tenir afin de rouvrir le tronçon de la ligne SNCF reliant Boën-sur-Lignon à Thiers.
…/…

Cette ligne est très importante pour la population des deux départements qu’elle dessert, la Loire et le Puy-de-Dôme, tant par son histoire (elle a été ouverte en 1877), que par son impact économique et stratégique, pour les populations les plus modestes ainsi que pour les commerces de la région déjà fragilisés par les diverses crises que traverse le pays.
Les établissements scolaires sont aussi très impactés. Certes, le train est actuellement remplacé par un car, mais plus onéreux et plus polluant.
…/…

Lire l’intégralité de l’article de LA MONTAGNE sur :

Le départ de notre aventure ! 25 Septembre 2020 A 15 h 15

En Mairie de NOIRETABLE en présence de Denis Tamain Maire de NOIRETABLE .
    • Jean Bartholin Conseiller Départemental de la Loire.
    • Patrice Potonnier Maire Délégué de Vêtre-sur-Anzon.
    • Cinq représentants d’Associations .
    • Pascal COMBES et Karine LEGRAND Coordinateurs du collectif ferroviaire Clermont Ferrand Thiers Boen Saint Étienne Lyon
    • …/…

André CHASSAIGNE – La ligne SNCF Clermont-Ferrand – Saint-Etienne / demande de réouverture du tronçon Thiers – Boën

Madame Elisabeth BORNE
Ministre chargée des Transports
Hôtel Le Play
40, rue du Bac
75 007 PARIS

Madame la Ministre,

Depuis le 30 mai 2016, la circulation ferroviaire sur le tronçon Thiers (Puy-de-Dôme)  Boën (Loire) de la ligne reliant Clermont-Ferrand à Saint-Etienne a été suspendue en raison de la dégradation de la voie qui « ne permettait plus la circulation en toute sécurité des trains, sauf à réduire la vitesse de manière drastique ».

Le 6 juin 2016, j’interpellais le Directeur territorial SNCF Réseau sur la nécessité que soient programmés et réalisés les travaux nécessaires à un retour à un niveau normal de confort et de qualité de service pour les voyageurs empruntant cette ligne, très structurante pour notre territoire du Forez et lien indispensable entre les deux anciennes régions Auvergne et Rhône-Alpes.

La réponse du Directeur Territorial du 19 juillet 2016 précisait que « le besoin d’investissement […] sur les lignes les plus faiblement circulées d’Auvergne Rhône-Alpes, est de […] 765 M€ sur 2015-2025. Les budgets inscrits aux Contrats de Plan Etat-Région Auvergne et Rhône-Alpes sur la première période, sont actuellement de 139 M€. Cette situation implique la réalisation de scénarii, ceux-ci seront proposés à l’Etat et la Région, en vue de la finalisation d’un important plan d’investissement. C’est dans ce cadre partenarial que sera analysée la ligne ThiersMontbrison pour programmer d’éventuels investissements. […] Quelle que soit l’issue de ces décisions, le plan de charge général et l’état actuel de l’infrastructure conduiront à un arrêt d’exploitation et à un report du service sur cars […] en attendant la réalisation de travaux ».

Début novembre 2016, le Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes prenait la décision de fermer le tronçon Thiers-Boën, considérant cette voie ferrée non prioritaire, tout en privilégiant un investissement permettant le rétablissement des circulations entre les gares de Boën et Montbrison.

Depuis, de nombreux usagers, élus locaux, associations et entreprises du territoire du Forez traversé par la ligne ferroviaire, côté Puy-de-Dôme comme côté Loire, demandent le rétablissement de cette ligne d’intérêt régional sur les 35 kilomètres restant reliant Thiers à Boën.
…/…

Lire l’intégralité du courrier d’André CHASSAIGNE Député du Puy-de-Dôme Président du groupe de la Gauche Démocrate et Républicaine.

    • PDF du 19 avril 2019