19.12.20 – FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT du Puy de Dôme : Lettre de soutien au collectif ferroviaire de défense de la ligne LYON- SAINT-ETIENNE – THIERS- CLERMONT-FERRAND

Pour la réouverture de la section « BOEN- THIERS » afin de rétablir la continuité interurbaine ferroviaire « LYON- SAINT-ETIENNE – THIERS- CLERMONT-FERRAND » et maintenir la vitalité du territoire traversé

Pendant 143 ans, le tronçon Boën-sur-Lignon / Thiers a fait la preuve de son intérêt. Reliant les grandes villes de cet espace devenu notre Région AURA, que sont Lyon, Saint-Etienne, Thiers et Clermont-Ferrand, cette ligne a toujours eu une haute importance dans le maillage du territoire. A l’heure où les nécessités écologiques se font jours et où le besoin de penser autrement notre mobilité est de plus en plus présent dans les débats, il nous apparaît impensable que cette continuité ferroviaire ne soit pas respectée dans le contexte où une réflexion est engagée au niveau national pour favoriser la mobilité durable, respectueuse de notre planète ! Cette situation s’avèrerait être un non-sens à l’heure où l’Etat affirme vouloir favoriser aussi le fret ferroviaire au-delà du transport des voyageurs. C’est d’ailleurs dans ce contexte que dans le cadre du challenge mobilité de la région Auvergne Rhône –Alpes, à juste titre, invité élus et habitants à échanger autour des besoins de mobilité….Ainsi est remontée la nécessité de ré-ouvrir cette transversale la plus courte en reliant les 3 métropoles « LYON-Saint ETIENNE-CLERMONT » et qui permettrait de diviser par 2 les coûts de transport des marchandises et des usagers. La discontinuité de cette ligne sonnerait sinon comme une rupture volontaire et exprime rait une forme de mépris incompatible avec nos principes républicains vis -à-vis de territoires ruraux qui se sentiraient ainsi abandonnés !Ce mépris, doublé d’une incohérence incompatible avec certaines affirmations politiques en haut lieu, serait d’autant plus inacceptable que l’infrastructure est bien là, et mérite au plus vite un entretien volontairement oublié depuis plusieurs années.
Aussi, nous demandons que soient rapidement envisagée la réouverture de ce maillon ferroviaire « BOEN-THIERS », si importante pour la vitalité du territoire concerné et le maillage interurbain de notre grande Région AURA .

Le Président de FNE 63
R.BOYER

Consulter l’intégralité du pdf.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *