Un horizon toujours lointain pour LeTrain634269 / Un train toujours nommé désir ?

Le collectif Le Train 634269 a été créé il y a un an pour demander le retour des  trains entre Clermont-Ferrand et Saint-Etienne, La section entre Thiers et  Boën-sur-Lignon est coupée depuis cinq ans et, pour le moment, une nouvelle  liaison directe entre les deux métropoles reste incertaine.

Administrativement, la ligne existe toujours. Elle porte le numéro 784 000  dans le référenciel de SNCF réseau mais les trains ne circulent plus qu’aux  deux extrémités, entre Saint-Etienne et Boën côté Est, entre Thiers et Clermont-Ferrand côté ouest. La section sinueuse qui traverse le Livradois était à l’agonie avec un seul aller-retour par jour, circulant au ralenti sur une voie en mauvais état. Elle a été fermée il y a cinq ans, le 1er juin 2016.
…/…

Lire l’intégralité de l’article sur :

 

Le collectif Thiers-Böen, entre Puy-de-Dôme et Loire, devient une association – #AuvergneRhoneAlpes

Une réunion sur les actions visant à rouvrir la ligne qui dessert le tronçon Thiers-Boën-sur-Lignon s’est tenue en mairie de Noirétable (Loire).

Samedi, le collectif ferroviaire Thiers-Boën avait rendez-vous à la mairie de Noirétable, afin de faire le bilan d’une année de lutte et de manifestations, pour réclamer la réouverture de la ligne qui dessert le tronçon Thiers-Boën-sur-Lignon.

Une vingtaine de personnes ont assisté à la réunion, parmi lesquelles quelques élus (des maires ainsi que le conseiller parlementaire du député de la VIe circonscription de la Loire, Julien Borowczyk), des représentants de syndicats et des usagers. Les responsables du collectif avaient envoyé plus de 150 invitations.

« Indispensable à la vie sociale et économique »
…/…

Les représentants du collectif se sont prononcés à l’unanimité sur le passage du collectif sous statut associatif.
…/…

Lire l’intégralité de l’article sur :

Remettre le tronçon Thiers-Boën sur les rails – Le Semeur Hebdo – #AuvergneRhoneAlpes

Mobilités — Remettre le tronçon Thiers-Boën sur les rails


 

Pourquoi rien n’est encore fait sur la ligne ferroviaire #TER Saint-Étienne-Clermont ? – #AuvergneRhoneAlpes – #SNCF

La ligne TER Saint-Étienne-Clermont ne sera pas déclassée, début juillet, comme le laissait présager la SNCF il y a six mois. Confirmation en a été donnée, le 28 mai, au collectif ferroviaire Clermont-Thiers-Boën-Saint-Étienne-Lyon.

Bien. Quoiqu’insuffisant, estiment les militants. « Un basculement s’est opéré qui ne sera complet que lorsque la régénération du tracé sera inscrite au contrat de plan État-Région », détaille Pierre-Olivier Messner, porte-parole du collectif.

Une étude qui se fait attendre
…/…

Une nouvelle étude des attentes et des points techniques a été demandée par l’exécutif régional (collectivité organisatrice des transports), le 23 février, en assemblée.

Rien, depuis, n’a véritablement bougé. Les usagers rongent leur frein, multipliant les sondages de terrain : à Clermont, Noirétable, Celles-sur-Durolle, Saint-Étienne…

Leur objectif : établir une carte des besoins. « Le débat ne porte pas sur le tronçon Thiers-Boën mais bien sur la ligne Saint-Étienne-Clermont, insiste Pierre-Olivier Messner.
…/…

Lire l’intégralité de l’article de Laetitia Cohendet :

 

La voie ferrée entre #Thiers et “Boën attendra la fin des élections régionales #AuvergneRhoneAlpes

Le collectif ferroviaire Clermont-Ferrand Thiers Boën Saint-Étienne Lyon ne relâche pas la pression pour la réhabilitation du tronçon Boën-Thiers. Tous les candidats aux élections régionales ont été invités à donner leur avis sur la question.
…/…

Les promesses de la Région de diligenter une étude sur la remise en service du tronçon Boën-Thiers de la ligne Clermont-Ferrand / Saint-Étienne avait constitué une étape importante dans la mobilisation engagée par le collectif ferroviaire. Mais depuis cette annonce faite en février, peu de chose ont bougé. « Laurent Wauquiez, le président de la Région, avait indiqué qu’il nous rencontrerait, expliquent les membres. À ce jour, nous ne l’avons toujours pas vu. »
…/…

Source :

Débroussaillage de la ligne #SNCF – Thiers-Boën, le dimanche 30 mai afin de palier au manque d’entretien de @SNCFReseau #AuvergneRhoneAlpes

Dans le cadre de l’opération « Le Train des Territoires », le Collectif ferroviaire organise le dimanche 30 Mai 2021 une grande opération débroussaillage sur la section suspendue Boën-Thiers.

Depuis le mois de mai 2016 et la suspension de la ligne Clermont-Ferrand Saint-Etienne par SNCF Réseau, la végétation a fortement envahi cette portion de voie ferrée non circulée depuis bientôt 5 ans.

Le 23 février 2021, la région Auvergne-Rhône-Alpes a demandé à SNCF Réseau de préserver les installations de la ligne (amendement AP AP-2021.02/17-10-4868 voté à l’unanimité), ce à quoi SNCF Réseau n’a pas officiellement donné suite, image d’un mépris inacceptable pour la population de tout un territoire enclavé depuis 2016, montrant clairement son désintérêt actuel pour la préservation des soi-disant « petites lignes »

Face à la défaillance de la SNCF, nous vous invitons à montrer votre attachement à la ligne Boën-Thiers dans le cadre de la préparation à sa réouverture en apportant votre matériel de débroussaillage.

Nous vous donnons rendez-vous le dimanche 30 mai 2021 en gare de Noirétable afin de parcourir la ligne en direction de Thiers dès 9h30 sur des zones identifiées à quelques centaines de mètres de la gare.

Venez nombreux pour montrer votre attachement et ainsi participer à la préservation de ce bien commun, et puissant vecteur d’aménagement du territoire, qui concerne 1 000 000 d’habitants entre Clermont-Ferrand et Saint-Etienne

Cette journée doit être un temps fort de la prise de conscience de la sauvegarde d’un patrimoine construit pour unifier les territoires.

Gestes barrières et port du masque obligatoire – Chaussures de randonnées vivement recommandées.

    • Communiqué au format pdf.

Le collectif ferroviaire qui milite pour la réouverture du tronçon Thiers-Boën lance l’opération « Le train des territoires » – #AuvergneRhoneAlpes

Le collectif ferroviaire qui milite pour la réouverture du tronçon Thiers-Boën lance l’opération « Le train des territoires » pour collecter les besoins et les envies de la population.

Samedi matin, le collectif ferroviaire Clermont-Thiers-Boën-Saint-Étienne-Lyon, qui milite pour la réouverture du tronçon Thiers-Boën, était sur le marché de Noirétable pour le lancement d’une nouvelle opération intitulée « Le train des territoires ».

Depuis plusieurs mois, le collectif interpelle les décideurs tels que les élus de la Région, des élus locaux ou encore SNCF Réseau. En attendant d’autres réponses à ses sollicitations, il lance cette opération à destination de la population. Il s’agit de la sensibiliser et de récolter ses besoins et ses envies.

    • Aller à la rencontre des habitants
    • Webinaire et entretien de la voie

Parallèlement à l’opération « Le train des territoires », le collectif encourage les communes à voter leur souhait de voir la ligne rouvrir. « 24 ont déjà signé et 38 vont délibérer dans les jours à venir », annonce Karine Legrand.

Lire l’intégralité de l’article de Alice Chevrier sur :

Succès du lancement de l’opération « Le train des territoires » de Noirétable – #AuvergneRhoneAlpes

Le marché de Noirétable a marqué le début de l’opération “Le train des territoires” qui a permis de mesurer la forte adhésion de la population au retour de la liaison ferroviaire entre Clermont-ferrand Thiers Boën Saint-Etienne et Lyon.

Plus d’une centaine de personnes ont signé la pétition et ont pris le temps d’échanger sur leurs besoins.

“Tous concernés: actifs, étudiants, collégiens, retraités, résidents de maison secondaire, religieuses de Notre Dame de l’Hermitage”

Nous avons constaté que la population adhère de plus en plus au projet de réouverture tant pour permettre:

    • à leurs enfants de rejoindre les établissements scolaires pour des études supérieurs,
    • aux grands parents d’accueillir leurs petits enfants durant les vacances,
    •  aux vacanciers de maisons secondaires de rejoindre leur lieu de résidence,
    • aux habitants de voyager vers les métropoles de Clermont -St Etienne-Lyon et également entre les communes de leur territoire,
    • aux salariés de rejoindre leur lieu de travail avec ponctualité.

Pour les habitants, voyager en train, c’est :

    • Pouvoir travailler dans le train
    • Emmener un vélo
    • Avoir des temps de trajet plus court qu’en bus
    • Monter avec un fauteuil roulant facilement et avoir un meilleur confort sur le trajet
    • Utiliser des moyens de transport écologique en phase avec son éthique
    • Construire l’avenir de leurs enfants avec des transports écologiques et durables.

Denis Tamain, Maire de Noirétable confirme une prise de conscience des habitants pour les avantages du train.

“90% des personnes passées devant le stand du Collectif soutiennent cette réouverture ferroviaire.”

    • Communiqué au format pdf.

Laurent Wauquiez oublie qu’une ligne a fermé en #Auvergne depuis 2016 – #AuvergneRhoneAlpes

En visite à Montluçon (03) pour soutenir le projet RAILCOOP ce samedi 10 avril 2021 Laurent WAUQUIEZ a affirmé sur sa page Facebook officielle « je sais à quel point les services publics ferroviaires sont indispensables – et aucune ligne n’a fermé en Auvergne”.

Le Collectif ferroviaire se félicite de cette déclaration mais souligne une inexactitude sur la dernière partie du propos puisque quelques mois après son entrée en fonction 4 janvier 2016, Laurent WAUQUIEZ retire du Contrat de Plan Etat Région 2015-2020 le projet de régénération de la voie ferrée entre Clermont-Ferrand (Thiers-Boën) Saint-Etienne qui reliait l’ex-région Auvergne et l’ex-Région Rhône-Alpes.

Quelques mois plus tard, le 24 mai 2016, la ligne est fermée à la circulation de voyageurs et de marchandises, faute d’investissement ces dernières décennies, privant 1 million d’habitants d’une liaison ferroviaire indispensable. Depuis, le projet n’a pas été réintégré dans sa totalité. Seul le tronçon Boën-Montbrison de 8,2 km a été réouvert. Aujourd’hui, seulement les 2/3 de la ligne Clermont-ferrand Saint-Etienne sont desservis par le train.

Un choix assumé par Laurent WAUQUIEZ (Les Echos-15 novembre 2016 : “La région assume la fermeture totale de 50 kilomètres sur des axes relevant de sa seule responsabilité”).

Depuis 2016, la situation a changé. De v rais projets de territoire émergent avec des programmes ou investissements en partenariat avec l’Etat, la région Auvergne Rhône-Alpes, le Parc du Livradois Forez, le Syndicat Mixte ferroviaire du Livradois Forez, la CCI délégation Thiers – Ambert, l’intercommunalité Thiers, Dore et Montagne, et les communes de Thiers, Noirétable appelés : “Cœur de v ille, “¨Petite ville de demain”, “action logement”, “ANRU II”, “Piscine intercommunale d’Iloa”, “nouvelle offre de mobilité du Syndicat Mixte des transports du Bassin Thiernois”, “Territoire d’industrie”, “Nouvelle urbanité, nouvelle attractivité en Livradois-Forez” et ” Territoires de Nouvelles Mobilités Durables ».

De vrais projets de territoire sont en cours de construction par nos élus. Nous ne doutons pas que le déplacement de Laurent WAUQUIEZ à la rencontre des élus à Palladuc et à Celles du Durolle le 27 mars dernier aura contribué à l’intégration du 1/3 restant de ce tronçon Thiers/Boën au plan de relance ferroviaire 2021-2022.

Et ce afin que cette v oie ferrée redevienne la colonne vertébrale de ce transport en commun de masse qu’est le train dans notre maillage
territorial tant pour les nombreuses filières des entreprises locales, les personnes âgées, les scolaires, les étudiants, les touristes, les salariés, les familles en leurs permettant de s’ouvrir sur le monde.

    • Au format pdf.

Soutien de la Métropole de Clermont-Ferrand en faveur de la ligne TER Boën-Thiers – 2 Avril 2021 – @RegionAuvergneRhoneAlpes @ClrmntMetropole

    • Au format pdf.

Vœu relatif à la remise en service de la ligne TER entre Thiers et Boën.

Conseil Métropolitain – 2 avril 2021 :

    • Approbation du vœu pour la remise de la ligne TER entre Thiers et Boën Pour la réouverture de la ligne ferroviaire Clermont Ferrand – Saint Etienne – Lyon et de la section Thiers-Boën suspendue depuis 2016.

Vous êtes habitant.e.s de tout âge, étudiants, entrepreneurs, associations, institutions, élus… participez à l’enquête sur les mobilités autour du train en vous rendant sur :