Nouvelles manifestations pour des trains entre Loire et Puy-de-Dôme @tl7loire #AuvergneRhoneAlpes

Plusieurs centaines de personnes ont participé à des rassemblements organisés samedi et dimanche en faveur de la réouverture d’un tronçon ferroviaire entre Boën-sur-Lignon (Loire) et Thiers (Puy-de-Dôme).

Les rassemblements organisées dans 12 gares de la Loire et du Puy-de-Dôme, ont été ponctués de marches le long de la voie ferrée abandonnée, réunissant au total plus de 800 personnes, selon les organisateurs.

Le conseil régional nous a présenté lundi deux études lancées sur la faisabilité de la réouverture“, s’est félicité auprès de l’AFP Karine Legrand, co-présidente de l’association Letrain634269, en référence aux 3 départements (Puy-de-Dôme, Loire, Rhône) traversés par la ligne interrompue sur 48 kilomètres. De son côté, SNCF Réseau doit réaliser d’ici la fin de l’année une étude technique et financière afin d’estimer le coût précis de la régénération de ce tronçon comptant de nombreux ouvrages.
…/…

Nouvelles manifestations pour rouvrir une ligne ferroviaire entre la Loire et le Puy-de-Dôme @laurentwauquiez @Aguilera_Fred @JPFarandou @ThomasAllary @Djebbari_JB

Plusieurs centaines de personnes ont participé à des rassemblements organisés samedi et dimanche en faveur de la réouverture d’un tronçon ferroviaire entre Boën-sur-Lignon (Loire) et Thiers (Puy-de-Dôme) qui va faire l’objet de deux études, ont indiqué les organisateurs.

Près de 150 personnes, selon la gendarmerie, ont participé dimanche après-midi au dernier de ces rassemblements à la gare de Noirétable (Loire). Les rassemblements organisés dans 12 gares de la Loire et du Puy-de-Dôme, ont été ponctués de marches le long de la voie ferrée envahie de ronces, réunissant au total plus de 800 personnes, selon les organisateurs.
…/…

Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.

Le Progrès : Plus de 200 personnes pour la grande marche du train

La grande marche du train a réuni environ 200 personnes à la gare de Noirétable. Photo Progrès /Yves GAUTHIER

Plus de 200 personnes étaient à Noirétable ce dimanche après-midi pour l’ultime étape de la grande marche du train organisées par l’association « letrain634269 ».

Cette nouvelle journée de mobilisation voulait mettre un nouveau coup de projecteur sur la régénération du tronçon de chemin de fer entre Boën et Thiers fermé depuis plusieurs années.
…/…

Lire l’intégralité de l’article sur :

LETRAIN634269 Invité de la rédaction 28 mars 2022. France Bleu Saint-Étienne Loire. @laurentwauquiez @Aguilera_Fred @bleustetienne

Ils font la une de l’actualité, ils sont décideurs, politiques, sportifs ou anonymes. Ils sont les invités de France Bleu Saint-Étienne Loire à 7h46 du lundi au vendredi. Et nos invités, on va les cuisiner ! Des questions de la rédaction, sans concession !


150 personnes étaient mobilisées en gare de Noirétable ce dimanche, point d’arrivée d’une grande marche pour le train. Objectif, dénoncer la fermeture du tronçon ferroviaire Thiers-Boën, 48 km de rails sur la ligne Clermont-Ferrand – Saint-Etienne, fermés en 2016 car trop vétustes.
…/…


Il n’y a pas de train entre Thiers (Puy-de-Dôme) et Boën-sur-Lignon (Loire) depuis 2016. 140 opposants à la disparition de la ligne ont réinvesti ce dimanche les rails abandonnés avant de se rassembler en gare de Noirétable, à la limite entre les deux départements.
…/…

Les élus locaux font aussi tout ce qui est en leur possible pour faire revenir le train dans leurs communes dans un but économique. Le maire de Noirétable Julien Degout a obtenu la labellisation Petites Villes de Demain pour sa commune. Et espère que ça pèsera en faveur d’une renaissance de la gare. “C’est une logique de redynamisation du centre-bourg, explique l’édile, et ça va au-delà de ça, Noirétable a vocation à faire la locomotive des autres communes alentours.”
…/…


Une chaîne humaine pour la réouverture de la ligne de train Thiers - Boën © Radio France - Thomas Loret
Une chaîne humaine pour la réouverture de la ligne de train Thiers – Boën © Radio France – Thomas Loret

La réouverture du tronçon ferroviaire entre Boën et Thiers est “essentielle” selon un de ses défenseurs

Plusieurs manifestations ont eu lieu ce week-end dans des petites gares où aucun train ne passe depuis 2016. Mobilisation à l’initiative de l’association Le train 63-42-69 qui milite pour le rétablissement du tronçon ferroviaire entre Thiers et Boën-sur-Lignon.

Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale

La Montagne : La défense du train Clermont-Ferrand – Saint-Etienne au bout d’une Grande Marche

La Grande marche pour le Train © Geneviève THIVAT
Ils étaient une dizaine à prendre le départ de la gare de Thiers, ce samedi 26 mars, en direction de Boën-sur-Lignon. Pas en train mais à pied  ! Ce tronçon de la ligne Clermont-Ferrand Saint-Etienne est fermé depuis 2016 et est désormais la proie des ronces. Objectif : demander sa réouverture.

C’est encore l’association Letrain634269 qui est à la manœuvre ce week-end des 26 et 27 mars avec l’organisation de sa Grande Marche du Train, le long de la ligne Clermont-Ferrand Saint-Étienne. Samedi matin, les premiers participants partis de Clermont-Ferrand à bord d’un train sont arrivés à Thiers pour un pique-nique. Une dizaine seulement sont repartis à pied, le tronçon Thiers Boën-sur-Lignon ayant été coupé par la SNCF en 2016.
…/…

Lire l’intégralité de l’article de Geneviève Thivat : 

La Grande Marche du Train : entre Clermont-Ferrand et Saint-Etienne pour exiger le retour du train – #Auvergnerhalpes @laurentwauquiez @Aguilera_Fred

48 kilomètres à pied entre Thiers et Boën pour demander la réouverture de la ligne qui traverse le Livradois-Forez. • © Géraldine Chaine – FTV

Samedi 26 mars, deux groupes de marcheurs sont partis de Thiers dans le Puy-de-Dôme et Boën-sur-Lignon dans la Loire pour se retrouver le lendemain en début d’après-midi en gare de Noirétable. Ils revendiquent la réouverture de 48 kilomètres de ligne ferroviaire pour assurer une liaison directe et régulière entre Clermont-Ferrand et Saint-Etienne.

    •  « Aujourd’hui c’est un moment festif où l’on fait 12 rassemblements dans 12 gares différentes sur la ligne Clermont – Saint Etienne car entre Thiers et Boën on est obligé de prendre le car » explique Karine Legrand, co-présidente de l’association “le train 634269”. « On défend le fait que la région réinvestisse dans ce tiers restant où il manque 48 kilomètres. Là actuellement la situation est très difficile pour les habitants du Livradois-Forez, automatiquement c’est le car ou la voiture pour l’essentiel, ou c’est le système D, le covoiturage. C’est compliqué au point que des personnes renoncent à trouver du travail dans des endroits car les frais d’essence ne permettent pas d’aller travailler ».
      …/…

Consulter l’intégralité de l’article de Cyrille Genet avec Géraldine Chaine

Le retour du train Saint-Étienne – Clermont-Ferrand : voici pourquoi ça serait une bonne idée – @actu.fr #SNCF #Transport

Fermée en 2016, la ligne de train reliant Saint-Étienne et Clermont-Ferrand pourrait faire son retour. Voici les cinq arguments en faveur d’une future réouverture.

La ligne ferroviaire entre Saint-Étienne et Clermont-Ferrand (145 km) est fermée depuis 2016. « C’est un cas exceptionnel en France, que deux métropoles aussi proches ne soient pas reliées par le train », explique Pierre-Olivier Messner, de l’association LeTrain634269 qui milite pour le retour de cette ligne.

Le train circule toujours sur une partie du tracé, mais seulement entre Clermont-Ferrand et Thiers dans le Puy-de-Dôme et entre Saint-Étienne et Boën dans la Loire.

La mobilisation de cette association a permis d’éviter que la section entre Boën et Thiers (48 km) suspendue depuis mai 2016 au trafic voyageurs par la SNCF ne soit définitivement fermée en juillet 2021.
…/…

Avantage du train par rapport au car :

    • Dessertes des villes intermédiaires avec temps de parcours identique en train contre un trajet direct en car ;
    • Temps de parcours garanti en éliminant les aléas de la circulation routière à l’approche des agglomérations ;
    • Plus de confort (places assises, toilettes, personnes handicapées, poussette) ;
    • Plus de services (vélos, gros bagages) ;
    • Plus de sécurité en cas de neige et verglas entre Boën et Pont-de-Dore qui sont situées sur un parcours en montagne ;
    • Emmener ses animaux de compagnies.
      …/…

Lire l’intégralité de l’article :

La Grande Marche du Train pour la ligne Thiers-Boën, entre Puy-de-Dôme et Loire. @auvergnerhalpes @montagnethiers @lamontagne_fr

La ligne a fermé en juin 2016. Entre Thiers et Boën, les 26 et 27 mars, des marcheurs relieront les 48 km au gré d’une Grande marche du train que l’association Le train 634269 vient de présenter.

Mardi dernier, Jean-Marc Pineau a présenté, à la Maison du Pont à Celles-sur-Durolle, un diaporama illustrant l’état actuel du tronçon de la voie de chemin de fer SNCF, situé entre Thiers et Boën. Les 48 km de rails sont recouverts par la végétation depuis la fermeture de la ligne en juin 2016.

La manifestation La Grande marche du train, organisée par ladite association, se déroulera le week-end des 26 et 27 mars, à travers une douzaine de rassemblements. Deux groupes d’une dizaine de marcheurs partiront respectivement à 11 heures des gares de Clermont-Ferrand et de Saint-Étienne via le train. Un fil rouge qui se poursuivra à pied et « de gare en gare » pour trouver son point d’orgue dimanche après-midi à Noirétable.

Les 26 et 27 mars 2022, un grand rassemblement régional est attendu entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne à l’occasion de La Grande Marche du Train avec comme principal temps fort un grand rassemblement devant la gare de Noirétable le dimanche en début d’après-midi.

Mobilisons-nous pour que soit réparée en urgence la plus consternante et absurde suspension ferroviaire française de ce début de 21ème siècle entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne, les deux seules métropoles françaises qui ne soient pas reliées entre elles.

Accompagnons la dynamique et le renouveau en faveur du train en se mobilisant tous pour réparer cette fracture territoriale à l’heure où l’urgence climatique et la complémentarité des bassins de vie sont au cœur des préoccupations de chacun mais également qu’une véritable colonne vertébrale des mobilités bas carbone soit au service du développement durable au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes et qui concerne 1 million d’habitants.

Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.

La Maison du Pont sera transformée en hôtel de la gare de la ligne SNCF Thiers-Boën…. – Celles-sur-Durolle #AuvergneRhoneAlpes

La clôture de l’exposition « La fin des chemins de traverse ? » sera marquée par un autre événement : la « Grande marche du train » organisée par l’association Le Train 634269. La nuit du 26 au 27 mars, la Maison du Pont sera ainsi transformée en hôtel de la gare pour accueillir un groupe de marcheurs parti de Thiers en début d’après-midi.
…/…

L’événement proposé par l’association Le Train 634269 invite le public à rejoindre les nombreuses manifestations (lecture, bal, fêtes, etc.) qui seront organisées par des associations partenaires tout au long du parcours avec un final l’après-midi du dimanche 27 mars à Noirétable.
…/…

Lire l’intégralité de l’article  :

LE PROGRES : Une nouvelle étape pour le retour de la ligne Boën-Thiers

Désormais regroupés en association, les membres du collectif ferroviaire Clermont-Ferrand, Thiers, Boën, Saint-Étienne, Lyon attendent beaucoup de l’année 2022.

La réouverture complète de la ligne Lyon-Clermont-Ferrand, plus précisément sur le tronçon Boën-Thiers, vient de passer une étape supplémentaire.
…/…

    • « Nous sommes sur une fracture territoriale, estime-t-il. Saint-Etienne et Clermont-Ferrand sont les deux seules métropoles de France à ne pas être reliées par le rail. En toute logique, si nous ne sommes pas capables de rouvrir la liaison Boën-Thiers, il faudra fermer 70 % des lignes existantes en France. »
      …/…

Lire l’intégralité de l’article de Yves Gauthier : 

%d blogueurs aiment cette page :