LETRAIN634269 et le Collectif GARDONS LA LIGNE pour une vision commune des territoires, en attendant la suite… @laurentwauquiez @JPFarandou @Aguilera_Fred

Hier, nous étions au côté du collectif Brévenne : gardons la ligne qui se bat pour la réouverture de la ligne de chemin de fer dans la vallée de la Brévenne à 25 km à l’Ouest de Lyon pour une belle matinée travail dans le cadre d’un évènement prévu prochainement.

Des échanges riches et une vision commune pour revitaliser nos territoires dans un contexte d’urgence climatique et d’attentes fortes de la population pour faire du transport ferroviaire le mode de transport vertueux du 21eme siècle.

Favoriser le report modal sur le rail, c’est moins de camions sur les routes, plus de personnes dans les trains pour moins de voitures, c’est moins de pollution, moins d’émission de gaz à effet de serre, moins d’insécurité sur la route, moins de nuisances sonores, …

La suite bientôt entre Boën et Thiers cet été avec plusieurs événements prévus, annonces à suivre… Nous vous en dirons plus bientôt !

Retrouvez la page du collectif Gardons la ligne

 Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.


Retrouvez nous sur les réseaux sociaux: 

Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.

CONTRAT DE PERFORMANCE ÉTAT-SNCF RÉSEAU, le réseau ferroviaire français dans un trou noir politique : Un article Raildusud @laurentwauquiez @JPFarandou @Aguilera_Fred @EmmanuelMacron @LucLallemand_ @Elisabeth_Borne

Pas de ministre des Transports dans le premier gouvernement du second mandat Macron ; un contrat de performance État-SNCF Réseau unanimement critiqué et pourtant signé en catimini à quatre jours du premier tour de la présidentielle en avril ; un silence quasi-total des partis sur les transports et le ferroviaire en particulier durant la campagne des législatives : le train, pourtant présenté comme le pivot d’un système de transports vertueux et économe en énergie semble tombé dans le trou noir du non-dit politicien malgré la nomination d’un Premier ministre, Elisabeth Borne, une polytechnicienne dont l’itinéraire professionnel est notamment passée par la SNCF et la présidence de la RATP.

Pour être objectif, il convient de noter qu’une politique d’équilibre territorial par relance du réseau ferroviaire n’a quasiment été prônée par aucun candidat ou parti durant les deux campagnes électorales, présidentielle et législative. Le non-dit de la France jacobine est décidément puissant.

Parmi les premiers avis négatifs on note celui de Bernard Roman, président de l’Autorité de régulation des Transports (ART). Celui-ci avait jugé devant le Sénat qu’il s’agit d’un simple « contrat d’assainissement financier » derrière lequel « il n’y a aucune ambition industrielle », un « un contrat de performance qui est finalement le contraire d’une performance ».

À l’évidence,  les moyens mis par l’État français dans ses chemins de fer restent très en-deçà de ceux des pays voisins. Sans même évoquer l’Allemagne, pour ne blesser personne, la comparaison avec l’Italie est accablante.

Alors que le contrat de performance français 2020-2030 prévoit 2,8 milliards d’euros annuels, le contrat de programme passé entre l’État italien et RFI, son gestionnaire d’infrastructure ferroviaire, prévoit plus de 6 milliards d’euros par an pour la période 2022-2026, soit un total de 31,7 milliards d’euros. Or le réseau italien totalise 16.782 km de lignes contre environ 29.000 pour le réseau français.

Certes ce programme inclut 20,1 milliards d’euros pour l’amélioration des grands axes et corridors, dont une partie pour d’éventuelles lignes nouvelles alors que la France prévoit à ce titre des participations d’État pour les lignes nouvelles titrées sur d’autres comptes que le contrat. Mais l’Italie prévoit 3,6 milliards pour la seule signalisation ERTMS et 2,3 milliards pour la modernisation des voies et leur électrification.

La suite sur l’excellent blog ferroviaire Raildusud, la référence en terme d’actualités ferroviaire:

 Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.


Retrouvez nous sur les réseaux sociaux: 

Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.

Réchauffement climatique, hausse des prix du carburant. QU’EST-CE QU’ON ATTEND ? | @auvergnerhalpes @laurentwauquiez @Aguilera_Fred @afpfr @Elisabeth_Borne @EmmanuelMacron

Alors que nous traversons une fois de plus un épisode de chaleur remarquable pour la période et une nouvelle hausse du prix des carburants à la pompe, la situation est en train de devenir préoccupante.

« En misant principalement sur la technologie nous n’arriverons pas à atteindre les objectifs de réduction de gaz à effet de serre fixés en 2016 par les accords de Paris » (Vincent KAUFMAN –  sociologue suisse spécialisé dans les études de mobilité et la sociologie urbaine . Professeur de sociologie à l’EPFL (École Polytechnique Fédérale de Lausanne) 25 avril 2022 – Clermont-Fd.

La réouverture de la liaison Clermont-Fd Saint-Étienne en plus d’être une nécessité est une urgence, elle concerne plusieurs centaines des milliers de personnes.

Nous assistons à un véritable bouleversement dans le paysage des mobilités, une prise de conscience environnementale et des attentes fortes sur le report modal en faveur du ferroviaire dans un contexte de forte hausse du prix des carburants, le transport ferroviaire a toujours montré sa capacité à être un puissant vecteur d’aménagement du territoire et un levier incontournable de la transition écologique.

Dans le cadre de la stratégie nationale bas-carbone (SNBC), à l’horizon 2050, il est prévu que le secteur des transports n’émette plus aucun GES (hors soutes internationales pour les transports maritime et aérien). La diminution (- 3,1 %) des émissions de GES des voitures particulières (VP) est compensée par la hausse de celles des poids lourds (+ 5,8 %).

Les gaz à effet de serre contenus dans l’atmosphère ont un rôle important dans la régulation du climat. Ils empêchent une large part de l’énergie solaire (les rayonnements infrarouges) d’être renvoyée de la Terre vers l’espace. C’est l’effet de serre. Grâce à lui, la température moyenne sur Terre est d’environ 15 °C. Sans lui, elle serait de -18 °C

Effet de serre – Illustration du phénomène d’effet de serre (crédits MTES – DICOM)

Le CO2 (dioxyde de carbone) représente près des 2/3 des émissions mondiales de gaz à effet de serre induites par les activités humaines et a la particularité de rester présent longtemps dans l’atmosphère. C’est pourquoi on mesure usuellement l’effet des autres gaz à effet de serre en équivalent CO2 (eq.CO2). Les émissions de CO2 actuelles auront un impact sur les concentrations dans l’atmosphère et sur la température du globe pendant des dizaines d’années.

D’après les sources du Ministère de l’environnement, le transport est l’activité qui contribue le plus aux émissions de gaz à effet de serre (GES) de la France. En 2019, il représente 31 % des émissions françaises de GES. Depuis 1990, les GES des transports ont augmenté de 9 %. Elles sont stables depuis 2008, l’amélioration de la performance environnementale des véhicules ne compensant pas l’augmentation de la circulation.

97 % des émissions de GES induites par les transports sont constituées de CO2 provenant de la combustion de carburants. Les transports routiers contribuent à la quasi-totalité (94 %) des émissions du secteur des transports.

Les émissions liées à la circulation routière incombent à hauteur de 54 % aux véhicules particuliers, de 24 % aux poids lourds et de 20 % aux véhicules utilitaires légers. Alors que les émissions du transport ferroviaire sont négligeables, le transport aérien, intérieur et international imputé à la France, représente 4,4 % du total des émissions françaises de GES

Alors que les émissions nationales de GES ont diminué de 20 % entre 1990 et 2019, celles des transports ont augmenté de 9 %. Le transport est le seul secteur dont les émissions de GES ont cru sur cette période.

Les émissions de GES du transport ferré, même non électrifié, sont largement inférieures à celles de poids lourds  diesel.

    • LE FRET FERROVIAIRE, BON POUR LA PLANÈTE
    • Au global, à la tonne km transportée, le ferroviaire représente, par rapport à la route :
    • 3,5xmoins de coûts externes
      8x moins d’émissions de particules nocives
      9x moins d’émission de CO2
      6x moins d’énergie consommée

Accompagnons la dynamique et le renouveau en faveur du train, en se mobilisant toutes et tous pour réparer cette fracture territoriale et sociale à l’heure où l’urgence climatique et la complémentarité des bassins de vie sont au cœur des préoccupations de chacun.

Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.


Retrouvez nous sur les réseaux sociaux: 

Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.

INFOS TRAVAUX THIERS BOËN. Sécurisation des passages à niveaux et entretien de la végétation – @auvergnerhalpes @Aguilera_Fred @SNCFReseau @CeremaCom


Retrouvez nous sur les réseaux sociaux: 

Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.

14.06.22 – Communiqué LeTrain634269 | Sécurisation des passages à niveaux et entretien de la végétation. @auvergnerhalpes @Aguilera_Fred @SNCFReseau @CeremaCom

INFOS TRAVAUX THIERS BOËN. Sécurisation des passages à niveaux et entretien de la végétation.

 Nous vous informons que SNCF RÉSEAU va procéder à des opérations de sécurisation de 7 passages à niveau entre Thiers et Boën dès le mois de juillet et un entretien de la végétation sur une partie de la ligne à partir du mois de septembre.

La solution qui a été retenue par SNCF Réseau consiste à retirer les composants de la voie sur la largeur de la chaussée afin de créer une assise stable pour l’enrobé neuf, selon un profil le plus plat possible au bénéfice de la sécurité des usagers de la route.

Cette solution garantit la pérennité de la réparation, permet d’atteindre l’objectif fixé en termes de sécurité routière et permet de limiter les coûts.

Elle est par ailleurs tout à fait compatible avec une éventuelle future réfection intégrale de la voie ferrée, puisque les composants actuels sont hors d’âge et nécessitent d’être remplacés.

Par ailleurs, à la demande de l’association LeTrain634269, un chantier d’entretien de la végétation qui s’est développée sur la voie ferrée est en préparation et sera réalisé à l’automne 2022. Celui-ci ciblera notamment les ouvrages d’art et les abords des passages à niveau.

Nous rappelons qu’ une étude est menée en 2022, portant sur le potentiel de fréquentation de la ligne et les besoins de mobilité du territoire et l’évaluation du coût de remise en état de la ligne. Cette étude, intégralement financée par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, est réalisée par SNCF Réseau avec l’appui d’un organisme indépendant, le CEREMA.

Dès mercredi 15 juin, un panneau d’information sera implanté à proximité des différents passages à niveau concernés par ces travaux de sécurisation.

L’association sera très vigilante sur la qualité du travail effectué notamment aux abords des ouvrages d’art là où la nécessité d’intervenir est urgente suite à des risques de de déformation et de déjointements des structures (racines d’arbres qui poussent entre les pierres).


Retrouvez nous sur les réseaux sociaux: 

Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.

Rouvrir totalement la ligne Clermont-Ferrand Saint-Étienne. L’œil de la FNAUT- Juin 2022. @auvergnerhalpes @FNAUT_fr @fnaut_aura @AutaFnaut

Après une lente descente aux enfers, il ne circule plus de TER depuis 2016 dans la partie centrale qui était située sur les deux anciennes régions Auvergne et Rhône-Alpes. La fusion des deux régions, en 2016, n’a pas modifié la situation. Seuls circulent des trains dans le périmètre stéphanois, jusqu’à Boën, et clermontois jusqu’à Thiers.

En effet, grâce à une première mobilisation, le segment Montbrison/ Boën-sur-Lignon, a pu rouvrir après travaux en 2018.

Télécharger l’article complet :


Retrouvez nous sur les réseaux sociaux: 

Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.

LeTrain634269 arrive sur #LinkedIn. @LinkedInFrance @LinkedIn

Nous avons le plaisir de vous informer LeTrain634269 arrive sur LinkedIn.

LinkedIn est un réseau social créé en 2002. Il appartient au groupe Microsoft et se caractérise comme le plus grand réseau social professionnel au monde. On y retrouve :

    • 150 millions d’utilisateurs actifs
    • 200 pays
    • 3 millions d’utilisateurs en Espagne

https://www.linkedin.com/company/association-le-train-634269/


Retrouvez nous sur les réseaux sociaux: 

Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.

12ème édition du Challenge Mobilité Auvergne-Rhône-Alpes. C’est aujourd’hui ! @auvergnerhalpes @laurentwauquiez @Aguilera_Fred

Nous saluons l’initiative de la région Auvergne Rhône-Alpes qui renouvelle cette année encore l’opération cet évènement clé en main de promotion, de sensibilisation et d’animation de du Plan de Mobilité Employeur (PDME) : il permet aux établissements le temps d’une journée d’inciter leurs salariés, à venir au travail autrement que seul(e) dans leur voiture.

Le jour J, chacun est invité à laisser sa voiture individuelle au garage au profit de la marche, du vélo, des transports en commun, du covoiturage, du télétravail…

La Région Auvergne-Rhône-Alpes met à disposition des établissements et des partenaires des outils de communication, des offres mobilités pour tester gratuitement ou à moindre coût un autre moyen de déplacement, un accompagnement privilégié avec ses relais locaux et des récompenses aux lauréats de l’édition.

Nous regretterons qu’entre Boën et Thiers, laisser sa voiture au garage est compliqué compte-tenu de l’offre autocar dont nous nous sommes récemment fait l’écho :

Nous demandons la réouverture du tronçon Thiers- Boën pour offrir une liaison directe digne de ce nom entre les deux métropoles régionales voisines Clermont-Ferrand et Saint-Étienne alors que nous assistons à un véritable bouleversement dans le paysage des mobilités, une prise de conscience environnementale et des attentes fortes sur le report modal en faveur du ferroviaire dans un contexte de forte hausse du prix des carburants.

Le transport ferroviaire a toujours montré sa capacité à être un puissant vecteur d’aménagement du territoire et un levier incontournable de la transition écologique.

Le transport ferroviaire est le mode de transport le mieux adapté particulièrement en zone de moyenne montagne.

Il est rapide, confortable, sécurisé par tous les temps, économique, écologique, facteur d’attractivité et véritable produit de l’économie locale. Un atout maître dans le contexte actuel.

Cette liaison ferroviaire est essentielle pour faciliter le lien entre les métropoles régionales et les zones rurales, par exemple l’accès aux soins hospitaliers ou aux centres universitaires. L’État et la région Auvergne Rhône-Alpes doivent y appliquer le principe de l’égalité de traitement des citoyens en matière de mobilités et d’équité territoriale comme le rappelle la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM).

Mobilisons-nous pour que soit réparée en urgence la plus consternante et absurde suspension ferroviaire française de ce début de 21ème siècle entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne, les deux seules métropoles françaises qui ne soient pas reliées entre elles.

Accompagnons la dynamique et le renouveau en faveur du train, en se mobilisant toutes et tous pour réparer cette fracture territoriale et sociale à l’heure où l’urgence climatique et la complémentarité des bassins de vie sont au cœur des préoccupations de chacun.

Cette véritable colonne vertébrale des mobilités bas carbone doit être au service d’une équité territoriale digne et durable au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour 1 million d’habitants.

En savoir plus sur le Challenge Mobilité Auvergne-Rhône-Alpes :

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux: 

Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.

L’enfer des transports entre Boën et Thiers. Florilège.

Quelques exemples et témoignages accablants d’habitants et d’usagers dépourvus de conditions de transport digne autre que la voiture entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne.

Une situation indigne et consternante alors que nous assistons à un véritable bouleversement dans le paysage des mobilités, une prise de conscience environnementale et des attentes fortes sur le report modal en faveur du ferroviaire dans un contexte de forte hausse du prix des carburants, le transport ferroviaire a toujours montré sa capacité à être un puissant vecteur d’aménagement du territoire et un levier incontournable de la transition écologique.

https://www.le-pays.fr/boen-sur-lignon-42130/actualites/labominable-ligne-thiers-boen_14053767/

Le transport ferroviaire est le mode de transport le mieux adapté particulièrement en zone de moyenne montagne. Il est rapide, confortable, sécurisé par tous les temps, économique, écologique, facteur d’attractivité et véritable produit de l’économie locale. Un atout maître dans le contexte actuel.

Nous demandons la réouverture du tronçon Thiers- Boën pour offrir une liaison directe digne de ce nom entre les deux métropoles régionales voisines Clermont-Ferrand et Saint-Étienne. Cette liaison ferroviaire est essentielle pour faciliter le lien entre les métropoles régionales et les zones rurales, par exemple l’accès aux soins hospitaliers ou aux centres universitaires. L’État et la région Auvergne Rhône-Alpes doivent y appliquer le principe de l’égalité de traitement des citoyens en matière de mobilités et d’équité territoriale comme le rappelle la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM).

Mobilisons-nous pour que soit réparée en urgence la plus consternante et absurde suspension ferroviaire française de ce début de 21ème siècle entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne, les deux seules métropoles françaises qui ne soient pas reliées entre elles.

Accompagnons la dynamique et le renouveau en faveur du train, en se mobilisant toutes et tous pour réparer cette fracture territoriale et sociale à l’heure où l’urgence climatique et la complémentarité des bassins de vie sont au cœur des préoccupations de chacun. Cette véritable colonne vertébrale des mobilités bas carbone doit être au service d’une équité territoriale digne et durable au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour 1 million d’habitants.

L’enfer des transports entre Boën et Thiers. Florilège @laurentwauquiez @Aguilera_Fred @TF1 @afpfr @lepaysroannais @Elisabeth_Borne

Quelques exemples et témoignages accablants d’habitants et d’usagers dépourvus de conditions de transport digne autre que la voiture entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne.

Une situation indigne et consternante alors que nous assistons à un véritable bouleversement dans le paysage des mobilités, une prise de conscience environnementale et des attentes fortes sur le report modal en faveur du ferroviaire dans un contexte de forte hausse du prix des carburants, le transport ferroviaire a toujours montré sa capacité à être un puissant vecteur d’aménagement du territoire et un levier incontournable de la transition écologique.

Le transport ferroviaire est le mode de transport le mieux adapté particulièrement en zone de moyenne montagne. Il est rapide, confortable, sécurisé par tous les temps, économique, écologique, facteur d’attractivité et véritable produit de l’économie locale. Un atout maître dans le contexte actuel.

Nous demandons la réouverture du tronçon Thiers- Boën pour offrir une liaison directe digne de ce nom entre les deux métropoles régionales voisines Clermont-Ferrand et Saint-Étienne. Cette liaison ferroviaire est essentielle pour faciliter le lien entre les métropoles régionales et les zones rurales, par exemple l’accès aux soins hospitaliers ou aux centres universitaires. L’État et la région Auvergne Rhône-Alpes doivent y appliquer le principe de l’égalité de traitement des citoyens en matière de mobilités et d’équité territoriale comme le rappelle la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM).

 

 

Mobilisons-nous pour que soit réparée en urgence la plus consternante et absurde suspension ferroviaire française de ce début de 21ème siècle entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne, les deux seules métropoles françaises qui ne soient pas reliées entre elles.

Accompagnons la dynamique et le renouveau en faveur du train, en se mobilisant toutes et tous pour réparer cette fracture territoriale et sociale à l’heure où l’urgence climatique et la complémentarité des bassins de vie sont au cœur des préoccupations de chacun. Cette véritable colonne vertébrale des mobilités bas carbone doit être au service d’une équité territoriale digne et durable au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour 1 million d’habitants.

La suite de l’étude sur https://trains-directs.fr/noiretable/

L’équipe LeTrain634269 tient à le remercier pour son excellent travail.

Site internet : https://trains-directs.fr/


Retrouvez nous sur les réseaux sociaux: 

Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.

%d blogueurs aiment cette page :