La commune de Saint-Martin-la-Sauveté soutient la réouverture de la liaison Clermont-Ferrand Saint-Étienne. @auvergnerhalpes @laurentwauquiez @Aguilera_Fred

L’association Letrain634269 se félicite du soutien d’une nouvelle commune pour la réouverture du tronçon Thiers Boën.

En effet, le 17 février 2022, le conseil municipal de la commune de Saint-Martin-la-Sauveté (42) a décidé de soutenir la réouverture du tronçon Thiers–Boën et l’initiative du collectif de défense de la liaison ferroviaire Clermont-Ferrand Thiers Boën Saint-Etienne Lyon.

Consulter l’intégralité du PDF.

L’association Letrain634269 se félicite de ce soutien et rappelle qu’il s’agit de la vingt-septième commune à se positionner en faveur de la réouverture du tronçon.

Dès le début de la mobilisation, les départements de la Loire et du Puy- de Dôme s’étaient positionnés en faveur de la réouverture du tronçon rejoints par les Communautés de communes du Pays d’Urfé, Thiers Dore et Montagne, Entre Dore Et Allier et enfin la Métropole de Clermont-Ferrand soit un total de 76 communes.

La communauté d’agglomération Loire Forez Agglomération a également montré son intérêt pour la réouverture du tronçon.

Les 26 et 27 mars 2022, un grand rassemblement régional est attendu entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne à l’occasion de “La Grande Marche du Train” avec comme point d’orgue un grand rassemblement devant la gare de Noirétable le dimanche en début d’après-midi.

Mobilisons-nous pour que soit réparée en urgence la plus consternante et absurde suspension ferroviaire française de ce début de 21ème siècle entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne !

On compte sur la mobilisation de tous pour réparer cette fracture territoriale à l’heure où l’urgence climatique et la cohésion des territoires sont au cœur des préoccupations de tous et qu’une véritable colonne vertébrale des mobilités bas carbone soit au service du développement durable au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour 1 million d’habitants.

Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.

Transports et mobilités : une prospective à 40 ans des transports et mobilités, 20 ans pour réussir collectivement les déplacements de demain. @auvergnerhalpes @laurentwauquiez @Aguilera_Fred

France Stratégie et le Commissariat Général à l’Environnement et au Développement Durable ont publié une série de documents de prospective sur les transports et les mobilités à horizon 2040-2060, au regard des objectifs de neutralité Carbone à horizon 2050.

Les documents sont accessibles via le lien suivant :

Le rapport de synthèse, d’un peu plus de 70 pages (hors annexes) est complétée de rapports thématiques approfondissant les différents domaines. Qu’en retenir ? La tâche est délicate car isoler ce qui est principalement une conséquence d’une organisation territoriale, politique et économique n’est pas simple, à tel point qu’on a du mal à identifier clairement les objectifs à atteindre en matière de déplacements, sachant qu’il faudra distinguer ce qui relève du report modal des flux existants et ce qui est de l’augmentation des déplacements en privilégiant des modes vertueux.

Oui, le transport individuel coûtera – beaucoup – plus cher

Cela donne un avantage assez naturel aux véhicules de transport collectif, en particulier ferroviaire : un tramway, un métro et un train peuvent durer au moins 40 ans.

Les estimations de valorisation de la tonne de CO² varient de 250 à 750 € pour les scénarios misant le moins sur la contrainte financière… mais peuvent dépasser 12 000 € s’il ne fallait compter que sur le signal-prix.

La suite de l’article sur

Les 26 et 27 mars 2022, un grand rassemblement régional est attendu entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne à l’occasion de “La Grande Marche du Train avec comme point d’orgue un grand rassemblement devant la gare de Noirétable le dimanche en début d’après-midi.

Mobilisons-nous pour que soit réparée en urgence la plus consternante et absurde suspension ferroviaire française de ce début de 21eme siècle entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne !

On compte sur la mobilisation de tous pour réparer cette fracture territoriale à l’heure où l’urgence climatique et la cohésion des territoires sont au cœur des préoccupations de tous et qu’une véritable colonne vertébrale des mobilités bas carbone soit au service du développement durable au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour 1 million d’habitants.

Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.

Le collectif ferroviaire évolue et franchit une nouvelle étape.

Le collectif ferroviaire évolue et franchit une nouvelle étape.

Nous l’avions annoncé il y a quelques semaines, nous avons le plaisir de vous informer que l’association est officiellement créée depuis la fin du mois de janvier 2022.

Qu’est-ce que cela change ?

    • Une meilleure expression démocratique lors des prises de décisions.
    • Un accroissement de notre crédibilité et reconnaissance à l’égard des différents partenaires institutionnels à notre écoute (État, Région et SNCF RÉSEAU).
    • Un accès à des financements afin de poursuivre notre développement et nos actions.

Que s’est-il passé depuis la création du collectif en septembre 2020 ? 

Le vote d’un amendement à l’unanimité le 23 février 2021 en faveur de la réouverture du tronçon Thiers Boën au Conseil régional ainsi que la participation à la conception du cahier des charges mais également de nombreuses actions médiatisées tant au niveau régional que national.

Pourquoi adhérer ? 

“Nous traversons une période où il y a un bouleversement dans le paysage des mobilités, une prise de conscience environnementale et des attentes fortes sur le report modal en faveur du ferroviaire”.

Bernard ROMAN, président de l’Autorité de Régulation de Transports – 9 février 2022 au Sénat.

 Adhérer à l’association, c’est également montrer que vous comptez, que vous souhaitez vous faire entendre, participer ensemble à la construction de l’un des plus grands projets de territoire du 21ème siècle et prendre ainsi votre part au rétablissement d’une véritable épine dorsale des mobilités entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne.

Enfin, vous contribuerez également au développement de l’association par la prise de parole lors des assemblées générales ainsi que la participation à nos différentes actions.

 Une fois votre adhésion prise en compte, nous vous ferons parvenir un mail de confirmation avec votre numéro d’adhérent.

Nous vous remercions pour votre soutien et votre engagement !

Grâce à vous, nous avançons au service des territoires.

L’équipe Letrain634269

    • Télécharger le flyer de l’association ( pdf )
    • Les statuts ( pdf )
    • Publication au Journal Officiel ( pdf

Les 26 et 27 mars 2022, un grand rassemblement régional est attendu entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne à l’occasion de “La Grande Marche du Train avec comme point d’orgue un grand rassemblement devant la gare de Noirétable le dimanche en début d’après-midi.

Mobilisons-nous pour que soit réparée en urgence la plus consternante et absurde suspension ferroviaire française de ce début de 21eme siècle entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne !

On compte sur la mobilisation de tous pour réparer cette fracture territoriale à l’heure où l’urgence climatique et la cohésion des territoires sont au cœur des préoccupations de tous et qu’une véritable colonne vertébrale des mobilités bas carbone soit au service du développement durable au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour 1 million d’habitants.

Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.

 

 

“Il y a un bouleversement dans le paysage des mobilités, une prise de conscience environnementale et des attentes fortes sur le report modal en faveur du ferroviaire”. Bernard ROMAN président de l’ART – @auvergnerhalpes @laurentwauquiez @Aguilera_Fred @ART_transports

Interrogé par les membres de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable ce 9 février 2022, l’autorité de régulation des transports à travers la voix de son président, Bernard Roman a également délivré un avis critique sur le futur contrat de performance qui liera SNCF Réseau et l’Etat jusqu’en 2030. Il parle d’une « occasion manquée ».

Le résumé de l’intervention du président de l’ART est disponible ci-dessous :

Les 26 et 27 mars 2022, un grand rassemblement régional est attendue entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne à l’occasion de “La Grande Marche du Train avec comme point d’orgue un grand rassemblement devant la gare de Noirétable le dimanche en début d’après-midi.

Mobilisons-nous pour que soit réparée en urgence la plus consternante et absurde suspension ferroviaire française de ce début de 21eme siècle entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne !

On compte sur la mobilisation de tous pour réparer cette fracture territoriale à l’heure où l’urgence climatique et la cohésion des territoires sont au cœur des préoccupations de tous et qu’une véritable colonne vertébrale des mobilités bas carbone soit au service du développement durable au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour 1 million d’habitants.

 Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.

Cas d’école : réouverture de la ligne Limoux Quillan (Aude) en 2025 – @auvergnerhalpes

Le 22 janvier, une convention de financement entre l’Etat, la région Occitanie et SNCF Réseau a été signée à cette fin en présence du Premier ministre Jean Castex.

Cette signature illustre à la fois le volontarisme affiché du chef du gouvernement en matière de réseaux ferrés régionaux et celui du conseil régional d’Occitanie, présidé par Carole Delga et dont le vice-président chargé des transports est Jean-Luc Gibelin.

L’investissement des puissances publiques dans le rétablissement de Carcassonne à Quillan d’une desserte ferroviaire décente en faveur de ces territoires audois en grande souffrance démographique et économique constitue un acte exemplaire d’équité territoriale.

La suite sur :

Les 26 et 27 mars 2022, un grand rassemblement régional est attendue entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne à l’occasion de “La Grande Marche du Train avec comme point d’orgue un grand rassemblement devant la gare de Noirétable le dimanche en début d’après-midi.

Mobilisons-nous pour que soit réparée en urgence la plus consternante et absurde suspension ferroviaire française de ce début de 21eme siècle entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne !

On compte sur la mobilisation de tous pour réparer cette fracture territoriale à l’heure où l’urgence climatique et la cohésion des territoires sont au cœur des préoccupations de tous et qu’une véritable colonne vertébrale des mobilités bas carbone soit au service du développement durable au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour 1 million d’habitants.

 Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.

Fréquentation annuelle des gares de Thiers et Boën depuis 2015. @auvergnerhalpes @JPFarandou @Aguilera_Fred

La gare de Thiers a vu sa fréquentation voyageurs diminuer de 25% et celle de Boën sur Lignon de 21%.

L’année 2020, année particulière en raison de la crise sanitaire n’a pas été prise en compte.

Les 26 et 27 mars 2022, un grand rassemblement régional est attendue entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne à l’occasion de “La Grande Marche du Train avec comme point d’orgue un grand rassemblement devant la gare de Noirétable le dimanche en début d’après-midi.

Mobilisons-nous pour que soit réparée en urgence la plus consternante et absurde suspension ferroviaire française de ce début de 21eme siècle entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne !

On compte sur la mobilisation de tous pour réparer cette fracture territoriale à l’heure où l’urgence climatique et la cohésion des territoires sont au cœur des préoccupations de tous et qu’une véritable colonne vertébrale des mobilités bas carbone soit au service du développement durable au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour 1 million d’habitants.

Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.

La fin des chemins de traverse. Une expo photos à voir à La Maison du Pont (Celles-sur-Durolle) jusqu’au 27 mars 2022.

Nous mettons à l’honneur aujourd’hui le remarquable travail de Nadine BOURBONNAUX, photographe, qui a arpenté les voies entre Thiers et Boën en 2019, en collaboration avec la Ville de Thiers, alors que la ligne était fermée à la circulation depuis 2016. Ces différentes prises de vue mettent en valeur cette ligne de vie abandonnée ainsi que son environnement.

Le vernissage de l’exposition aura lieu le samedi 19 février à 18h00 à La Maison du Pont à Celles-Sur-Durolle.

Plus d’informations :

L’exposition sera visible jusqu’au 27 mars, point d’orgue de la mobilisation régionale pour la réouverture de la liaison Clermont-Ferrand Saint-Étienne (détails ci-dessous). N’hésitez pas à lui rendre visite !

Les 26 et 27 mars 2022, un grand rassemblement régional est attendue entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne à l’occasion de “La Grande Marche du Train avec comme point d’orgue un grand rassemblement devant la gare de Noirétable le dimanche en début d’après-midi.

Mobilisons-nous pour que soit réparée en urgence la plus consternante et absurde suspension ferroviaire française de ce début de 21eme siècle entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne !

On compte sur la mobilisation de tous pour réparer cette fracture territoriale à l’heure où l’urgence climatique et la cohésion des territoires sont au cœur des préoccupations de tous et qu’une véritable colonne vertébrale des mobilités bas carbone soit au service du développement durable au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour 1 million d’habitants.

Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.

Rétablir la liaison ferroviaire entre Clermont Ferrand et Saint-Etienne c’est réaliser l’une des plus grandes opérations d’aménagement du territoire du 21ème siècle. @auvergnerhalpes @laurentwauquiez

Et recréer du lien entre les 2 seules métropoles françaises qui ne soient pas reliées par une véritable colonne vertébrale des mobilités bas carbone au service du développement durable au cœur de la région Auvergne Rhône-Alpes à l’heure où l’urgence climatique et la cohésion des territoires sont au cœur des préoccupations de chacun.

Les 26 et 27 mars 2022, un grand rassemblement régional est attendue entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne à l’occasion de “La Grande Marche du Train avec comme point d’orgue un grand rassemblement devant la gare de Noirétable le dimanche en début d’après-midi.

Mobilisons-nous pour que soit réparée en urgence la plus consternante et absurde suspension ferroviaire française de ce début de 21eme siècle entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne !

On compte sur la mobilisation de tous pour réparer cette fracture territoriale !

Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.

Ligne ferroviaire Clermont-Ferrand Arvant (Brioude), une réussite ferroviaire en Auvergne Rhône-Alpes. @auvergnerhalpes @laurentwauquiez @Aguilera_Fred #LaGrandeMarcheduTrain

Voici un exemple édifiant de ce que peut faire le chemin de fer pour participer à la revitalisation d’une région sinistrée depuis la fermeture de tous les puits des mines de charbon dans les années 1970.

Illustration d’une offre ferroviaire attractive:  la gare de Brassac Les Mines Saint Florine est une gare rénovée quoique privée de personnels avec des quais aux normes, des abris impeccables, une voie superbe et un service TER quasiment cadencé depuis Clermont-Ferrand.

( TER en garde d’Issoire © Radio France – Emmanuel Moreau)

Le nombre d’allers-retours y est conséquent :

    • Clermont-ferrand Arvant : 18 AR/jour *
    • Clermont-ferrand Brioude : 12 AR/jour *

Quand on veut, on peut, et ça marche !

*Source Trainline.fr pour un mardi

Les 26 et 27 mars 2022, un grand rassemblement régional est attendue entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne à l’occasion de “La Grande Marche du Train” avec comme point d’orgue un grand rassemblement devant la gare de Noirétable le dimanche en début d’après-midi.

Mobilisons-nous pour que soit réparée en urgence la plus consternante et absurde suspension ferroviaire française de ce début de 21eme siècle entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne !

On compte sur la mobilisation de tous pour réparer cette fracture territoriale à l’heure où l’urgence climatique et la cohésion des territoires sont au cœur des préoccupations de tous et qu’une véritable colonne vertébrale des mobilités bas carbone soit au service du développement durable au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour 1 million d’habitants.

 Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.

 

Le dossier Boën Thiers s’invite au Sénat. 1er Février 2022 – @laurentwauquiez @Aguilera_Fred @egold_senat @JoelGiraud05

A la demande de la commission Aménagement du territoire et développement durable à laquelle appartient Éric GOLD, le Sénat a débattu mardi 1er février sur le thème “Quelle politique ferroviaire pour assurer un maillage équilibré du territoire ?”

A cette occasion, Éric GOLD sénateur du Puy-de-Dôme est intervenu dans l’hémicycle sur la problématique de la ligne Thiers Boën fermée depuis 2016.

Le secrétaire d’État auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, Joël GIRAUD s’est exprimé sur le dossier Boën Thiers.

L’extrait vidéo est disponible ci-dessous :

La retranscription écrite de l’échange est disponible ici

Le 7 décembre 2021, Barbara POMPILI, ministre de la Transition écologique s’était également exprimée sur le sujet à suite à une question posée par le député de la 6ème circonscription de la Loire Julien BOROWCZYK lors d’une séance publique de questions à l’assemblée nationale.

Le lien de la question posée par le député et de la réponse de la ministre est disponible ci-dessous.

La question est posée à 3:27:37

Les 26 et 27 mars 2022, un grand rassemblement régional est attendue entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne à l’occasion de “La Grande Marche du Train avec comme point d’orgue un grand rassemblement devant la gare de Noirétable le dimanche en début d’après-midi.

Mobilisons-nous pour que soit réparée en urgence la plus consternante et absurde suspension ferroviaire française de ce début de 21eme siècle entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne !

On compte sur la mobilisation de tous pour réparer cette fracture territoriale à l’heure où l’urgence climatique et la cohésion des territoires sont au cœur des préoccupations de tous et qu’une véritable colonne vertébrale des mobilités bas carbone soit au service du développement durable au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour 1 million d’habitants.

 Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.

%d blogueurs aiment cette page :