Le train de leurs rêves – #Railcoop #EnvoyeSpecial sur @France2tv

Ce soir (14.01.21) à 21h sur France 2 Envoyé Spécial consacre un reportage de près de 30 minutes à Railcoop, intitulé « Le train de leurs rêves » (troisième reportage de l’émission) .

En avant-première, vous trouverez un extrait du reportage ici :

Le train de leur rêve. Artisan, ancien conducteur de train, fonctionnaire ou ingénieur du son, ces citoyens militants habitent dans le Lot et ont créé leur propre leur propre société ferroviaire, Railcoop, une coopérative. Ils veulent rouvrir la ligne Bordeaux-Lyon, abandonnée par la SNCF en 2014.


C’est un rêve fou qu’ils sont persuadés de réaliser : créer leur propre compagnie ferroviaire ! Artisan, ancien conducteur de train, fonctionnaire ou ingénieur du son, ils habitent à la campagne, dans le Lot. Et ils partagent le même constat : loin des grandes villes, compliqué de se déplacer en train, pourtant pratique et plus écologique.

    • Une aventure qui n’a rien d’une utopie

https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/video-le-train-de-leur-reve_4254327.html

 


maj 15.01.21 – Envoyé spécial

Vous êtes extrêmement nombreux et nombreuses à avoir suivi le reportage consacré à Railcoop dans Envoyés pécial hier soir sur France 2 ! Si vous ne l’avez pas vu, il est disponible en replay ici (début à 50 min) :


Artisan, ancien conducteur de train, fonctionnaire ou ingénieur du son, ces citoyens militants habitent dans le Lot et ont créé leur propre société ferroviaire, Railcoop, une coopérative. Ils veulent rouvrir la ligne Bordeaux-Lyon, abandonnée par la SNCF en 2014. “Envoyé spécial” les a suivis dans leur aventure.

Le tronçon ferroviaire #SNCF : Thiers – Boën (ligne Clermont-Ferrand / Saint-Etienne / Lyon), réponse du Président-Directeur général de la SNCF

La Plaine Saint-Denis, le 9 décembre 2020 ( courrier de réponse au format ( PDF )

Monsieur André CHASSAIGNE
Président du Groupe de la Gauche
démocrate et républicaine
Député du Puy-de-Dôme
Palais Bourbon
126 rue de l’Université
75007 PARIS

    • Vous m’avez interrogé plus spécifiquement sur la desserte entre Clermont et Thiers, ainsi que sur différents projets concernant notamment les lignes entre Billon et Vertaizon et Thiers et Boën. S’agissant de questions régionales, je vous propose que Alain Thauvette, coordinateur régional SNCF pour Auvergne-Rhône-Alpes prenne votre attache afin d’organiser une réunion à laquelle participeraient les interlocuteurs du groupe pouvant
      apporter les éléments de réponse précis à vos questions, notamment Thomas Allary, directeur territorial SNCF Réseau.

Source :

 

Nouvelle mobilisation pour la réouverture de la ligne ferroviaire ( Thiers – Boën ) le dimanche 31.01.21 – Gare de Boën

Nouvelle mobilisation pour la réouverture de la ligne ferroviaire
( Thiers – Boën ) le dimanche :

+ 31 janvier 2021 à la Gare de Boën à 11h00 +

Clermont-Ferrand – Thiers – Boën – Saint-Etienne – Lyon

( 1.000.000 habitants )

La ligne la plus courte  & 1 train pour 3 métropoles

Animation musicales, prises de parole, restauration à emporter, vin chaud…

Merci de penser aussi de signer la pétition sur : Change.org

Veuillez trouver ci-après l’affiche au format PDF.

Nous comptons bien sur aussi sur votre aide pour, partager cette information, pour venir le 31/01/21.

Pour de plus amples informations il ne faut pas hésiter à utiliser notre formulaire contact.

Le colporteur des Bois Noirs : Un numéro spécial concernant la section de la voie ferrée Boën -Thiers ou Thiers -Boën pour commencer l’année 2021.

Un numéro spécial concernant la section de la voie ferrée Boën – Thiers ou Thiers – Boën pour commencer l’année 2021, mais pourquoi ?

J’avais ( Jean-François Faye )  noté qu’un collectif de défense de la ligne s’était créé, mais je n’avais pas eu l’occasion de participer à ses activités.

Mon ami Patrick Aujard m’a un jour sollicité pour que je lui procure de la documentation sur l’histoire de la ligne car il voulait concevoir un de ces petits bijoux de films dont il a le secret.

J’ai évidemment accédé à son souhait, lui fournissant moult documents et même des écrits partiels que j’avais rédigés.

Le film terminé et diffusé, il m’a suggéré, à partir de la documentation recueillie, de rédiger une plaquette au bénéfice du collectif.

J’ai eu alors l’idée de proposer la rédaction d’un numéro spécial du Colporteur, retraçant en partie l’historique de la ligne et dans lequel le collectif pourrait s’exprimer, proposition qui a reçu l’aval du collectif.

Ce numéro spécial a vocation à être diffusé gratuitement et largement en PDF. Nos abonnés le recevrons également comme le n°37 de la revue. Mais, eux, auront implicitement payé ce que d’autres recevront gratuitement. C’est pourquoi, il leur sera proposé une indemnisation.

Nous vous souhaitons une bonne année 2021, en bonne santé, sans pandémie ni confinement.

    • Une genèse chaotique, page 2
      • Le maillage de la France par le chemin de fer fut la plus grande opération d’aménagement du territoire du XIXe siècle. En 1827, le premier train français conduit le charbon du bassin minier de Saint-Étienne à Andrézieux, soit 18 km. Ce train à vapeur est encore en partie tiré par des chevaux. En 1832, la ligne va jusqu’à Lyon. Le chemin de fer arrive à Clermont en 1855. Le 19 juillet 1857 est créée la Compagnie PLM (compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée) reprenant les actifs de plusieurs firmes. La première étude pour la construction de la ligne Clermont – Montbrison remonte à octobre 1853. Puis l’année suivante est étudié le Projet Michaud.
        …/…
    • Les difficultés du chantier de construction, page 3
      • La section entre Clermont-Ferrand et Pont-de Dore est ouverte à l’exploitation le 10 mai 1869.
        Début août, malgré les difficultés, les travaux se poursuivent jusqu’à Thiers, où les terrassements sont terminés et où on a commencé les ouvrages d’art les plus importants.
        Ainsi, le tunnel des Garniers est percé sur une longueur de 70 mètres environ et les ouvriers s’activent à maçonner la voûte.
        Le tunnel de Thiers est l’ouvrage le plus important et le plus long. Les galeries sont déjà ouvertes sur une étendue totale de 270 mètres, dont 188 côté Clermont et 82 côté Tunnel de Thiers Boën.
        …./…
    • Le tronçon à ses débuts, page 4
      • Extraits du compte-rendu de l’inauguration du tronçon de Thiers à Montbrison (Album de Thiers) « Celle ligne est vraiment fantastique ; il faudrait le crayon de Gustave Doré pour peindre ces montagnes à pics, ces ravins profonds, garnis d’une culture pauvre et noircie par les vapeurs de la Durolle, dont le mugissement sourd couvre par moments le bruit de la machine et des lourds wagons.
        Au sortir de la gare, un long tunnel, au-dessus duquel travaille une partie de la ville, prive le voyageur de la lumière du jour, et au bout de quelques instants, sans transition, avec la brusquerie des changements à vue des lanternes magiques, un rayon de soleil succède à la nuit, et le touriste, transporté au-dessus d’une profonde vallée, jouit du plus beau et du plus grandiose spectacle qu’il soit donné de voir. Devant lui, les Margerides arides et déchirées par les eaux, le dominent ; coupées brusquement, à pic, elles laissent passer à leur pied la Durolle que l’on voit se précipiter en cascade bien loin,
        …/…
    • Quand chaque commune revendiquait sa gare, pages 5 à 8
      • Extraits du compte-rendu de l’inauguration du tronçon de Thiers à Montbrison (Album de Thiers)
        « Celle ligne est vraiment fantastique ; il faudrait le crayon de Gustave Doré pour peindre ces montagnes à pics, ces ravins profonds, garnis d’une culture pauvre et noircie par les vapeurs de la Durolle, dont le mugissement sourd couvre par moments le bruit de la machine et des lourds wagons.
        Au sortir de la gare, un long tunnel, au-dessus duquel travaille une partie de la ville, prive le voyageur de la lumière du jour, et au bout de quelques instants, sans transition, avec la brusquerie des changements à vue des lanternes magiques, un rayon de soleil succède à la nuit, et le touriste, transporté au-dessus d’une profonde vallée, jouit du plus beau et du plus grandiose spectacle qu’il soit donné de voir. Devant lui, les Margerides arides et déchirées par les eaux, le dominent ; coupées brusquement, à pic, elles laissent passer à leur pied la Durolle que l’on voit se précipiter en cascade bien loin,
        …/…
    • Le passage du train présidentiel, page 8
      • Président de la République Française depuis trois ans, deux mois après la célèbre lettre ouverte « J’accuse » que lui a adressée Emile Zola dans le cadre de l’affaire Dreyfus, Félix Faure entreprend un voyage à Saint- Étienne pour présider la 24e fête fédérale de gymnastique et inaugurer le monument érigé à la mémoire des combattants décédés durant la guerre de 1870.
        Pour ce faire, on a ressorti et remis à neuf le train spécial, dont les wagons de luxe
        Gare de Chabreloche construits deux ans plus tôt à l’occasion du
        Arrivée de l’express voyage en France du tsar de Russie.
        …/…
    • Les faits divers de la section Boën-Thiers, pages 9 à 11
      • La ligne Boën–Thiers a connu son lot de faits divers.
        Les accidents
        Les intempéries ont pu entraîner des incidents sur la voie. Ainsi, en février 1928, après 48h de pluies torrentielles qui inondaient la région, un glissement de terrain obstrua la voie entre Saint-Thurin et Saint-Julien-la-Vêtre, quelques instants avant le passage du train de Clermont-Ferrand. La circulation n’a pu être rétablie que quatre heures plus tard après creusement d’une tranchée au travers des terres éboulées. Par contre, aucun dommage ne fut signalé sur les voies après le tremblement de terre qui secoua la région de Noirétable le mercredi 12 septembre 1877.
        Mais des accidents ont durement frappé quelques employés du chemin de fer.
        …/…
    • Manifeste du collectif de défense de la liaison ferroviaire, page 12
      • Depuis la suspension de la liaison ferroviaire Thiers-Boën ou Boën-Thiers après 143 ans de loyaux services aux territoires concernés, des habitants regroupés en cinq associations et des élus se sont mobilisés pour demander sa réouverture au Président de la République, aux ministres des transports et de la transition écologique, à la SNCF, au Président de région Auvergne Rhône-Alpes. Cette mobilisation a franchi une nouvelle étape le 25 septembre 2020 lors de la semaine de la mobilité organisée par la Région Auvergne Rhône-Alpes : ainsi, les besoins de mobilité des trois départements Rhône, Loire, Puy de Dôme ont pu émerger. Habitants, responsables d’associations, élus se sont fédérés pour faire remonter les besoins exprimés par un collectif de défense de la liaison ferroviaire Clermont-Thiers-Boën-St Etienne-Lyon : « letrain634269.org » et organiser le « 1er happening » du 18 octobre 2020.Depuis, habitants de tous âges, sénateurs, députés, conseillers régionaux et départementaux, élus communautaires, maires et conseillers municipaux s’engagent avec nous pour défendre les enjeux sociaux et territoriaux déclinant le respect de nos valeurs républicaines dans de nombreux domaines : vie sociale, éducative et culturelle, économie locale, sécurité, environnement et valorisation du potentiel patrimonial. S’expriment également les besoins non satisfaits des jeunes, des actifs, des néo-ruraux, des personnes âgées, des touristes, des entreprises. Parallèlement, ont été identifiées par l’ensemble des acteurs des trois départements traversés, les difficultés pour accéder à l’emploi, aux hôpitaux et médecins spécialisés, aux formations supérieures et universitaires, aux enseignements primaires ou secondaires spécialisés, aux lieux de divertissement culturel ou sportif, aux services administratifs et sociaux de plus en plus regroupés dans les grandes villes. En outre, la satisfaction des besoins de fret des entreprises est le moteur de l’économie locale : ainsi, ce besoin est essentiel pour le développement, entre autres, d’une filière bois capable de valoriser les potentialités forestières du territoire.
        …/…

Ce numéro spécial a vocation à être diffusé gratuitement et largement en PDF.

MEILLEURS VOEUX 2021

( photo prise par Lionel Suty le 24.05.2016 )

Le Collectif Ferroviaire* vient vous présenter ses meilleurs voeux pour l’année 2021.

Cette année risque d’être décisive pour le rétablissement de la liaison ferroviaire Thiers – Boën.

Nous comptons sur votre mobilisation pour pouvoir réussir à rétablir la ligne ferroviaire.

(* collectif ferroviaire Clermont-Thiers-Boën-St Etienne-Lyon pour la réouverture de la transversale la plus courte entre 3 métropoles, 3 départements, divisant par 2 les coûts de transport )

Le départ de notre aventure ! 25 Septembre 2020 A 15 h 15

En Mairie de NOIRETABLE en présence de Denis Tamain Maire de NOIRETABLE .
    • Jean Bartholin Conseiller Départemental de la Loire.
    • Patrice Potonnier Maire Délégué de St Julien la Vetre.
    • Cinq représentants d’Associations .
    • Pascal COMBES et Karine LEGRAND Coordinateurs du collectif ferroviaire Clermont Ferrand Thiers Boen Saint Étienne Lyon
    • …/…

André CHASSAIGNE – La ligne SNCF Clermont-Ferrand – Saint-Etienne / demande de réouverture du tronçon Thiers – Boën

Madame Elisabeth BORNE
Ministre chargée des Transports
Hôtel Le Play
40, rue du Bac
75 007 PARIS

Madame la Ministre,

Depuis le 30 mai 2016, la circulation ferroviaire sur le tronçon Thiers (Puy-de-Dôme)  Boën (Loire) de la ligne reliant Clermont-Ferrand à Saint-Etienne a été suspendue en raison de la dégradation de la voie qui « ne permettait plus la circulation en toute sécurité des trains, sauf à réduire la vitesse de manière drastique ».

Le 6 juin 2016, j’interpellais le Directeur territorial SNCF Réseau sur la nécessité que soient programmés et réalisés les travaux nécessaires à un retour à un niveau normal de confort et de qualité de service pour les voyageurs empruntant cette ligne, très structurante pour notre territoire du Forez et lien indispensable entre les deux anciennes régions Auvergne et Rhône-Alpes.

La réponse du Directeur Territorial du 19 juillet 2016 précisait que « le besoin d’investissement […] sur les lignes les plus faiblement circulées d’Auvergne Rhône-Alpes, est de […] 765 M€ sur 2015-2025. Les budgets inscrits aux Contrats de Plan Etat-Région Auvergne et Rhône-Alpes sur la première période, sont actuellement de 139 M€. Cette situation implique la réalisation de scénarii, ceux-ci seront proposés à l’Etat et la Région, en vue de la finalisation d’un important plan d’investissement. C’est dans ce cadre partenarial que sera analysée la ligne ThiersMontbrison pour programmer d’éventuels investissements. […] Quelle que soit l’issue de ces décisions, le plan de charge général et l’état actuel de l’infrastructure conduiront à un arrêt d’exploitation et à un report du service sur cars […] en attendant la réalisation de travaux ».

Début novembre 2016, le Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes prenait la décision de fermer le tronçon Thiers-Boën, considérant cette voie ferrée non prioritaire, tout en privilégiant un investissement permettant le rétablissement des circulations entre les gares de Boën et Montbrison.

Depuis, de nombreux usagers, élus locaux, associations et entreprises du territoire du Forez traversé par la ligne ferroviaire, côté Puy-de-Dôme comme côté Loire, demandent le rétablissement de cette ligne d’intérêt régional sur les 35 kilomètres restant reliant Thiers à Boën.
…/…

Lire l’intégralité du courrier d’André CHASSAIGNE Député du Puy-de-Dôme Président du groupe de la Gauche Démocrate et Républicaine.

    • PDF du 19 avril 2019