09.12.20 – Commune de CHABRELOCHE – Vœu pour la réouverture de la section Boën – Thiers sur la ligne ferroviaire Lyon – Saint-Etienne – Thiers – Clermont-Ferrand

Monsieur le Maire donne lecture du VOEU présenté par Jean BARTHOLIN au nom du groupe Gauche Républicaine et Citoyenne à l’adresse de Monsieur Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région AURA, pour la réouverture de la section « BOËN- THIERS » afin de rétablir la continuité interurbaine ferroviaire « LYON SAINT-ETIENNE – THIERS- CLERMONT-FERRAND » et maintenir la vitalité du territoire traversé.

« Pendant 143 ans, le tronçon Boën-sur-Lignon / Thiers a fait la preuve de son intérêt. Reliant les grandes villes de cet espace devenu notre Région AURA, que sont Lyon, Saint-Etienne, Thiers et Clermont-Ferrand, cette ligne a toujours eu une haute importance dans le maillage du territoire.
A l’heure où les nécessités écologiques se font jours et où le besoin de penser autrement notre mobilité est de plus en plus présent dans les débats, il nous apparaît impensable que cette continuité ferroviaire ne soit pas respectée dans le contexte où une réflexion est engagée au niveau national pour favoriser la mobilité durable, respectueuse de notre planète !

Cette situation s’avèrerait être un non-sens à l’heure où l’Etat affirme vouloir favoriser aussi le fret ferroviaire au-delà du transport des voyageurs.

C’est d’ailleurs dans ce contexte que dans le cadre du challenge mobilité de la région Auvergne Rhône-Alpes, vous avez à juste titre invité élus et habitants à échanger autour des besoins de mobilité … Ainsi est remontée la nécessité de ré-ouvrir cette transversale la plus courte en reliant les 3 métropoles « LYON-Saint ETIENNE-CLERMONT » et qui permettrait de diviser par 2 les coûts de transport des marchandises et des usagers.

La discontinuité de cette ligne sonnerait sinon comme une rupture volontaire et exprimerait une forme de mépris incompatible avec nos principes républicains vis-à-vis de territoires ruraux qui se sentiraient ainsi abandonnés ! Ce mépris, doublé d’une incohérence incompatible avec certaines affirmations politiques en haut lieu, serait d’autant plus inacceptable que l’infrastructure est bien là, et mérite au plus vite un entretien volontairement oublié depuis plusieurs années.
Aussi, Monsieur le Président de Région, nous vous demandons que soient rapidement envisagée la réouverture de ce maillon ferroviaire « BOËN-THIERS », si importante pour la vitalité du territoire concerné et le maillage interurbain de notre grande Région AURA. »

Monsieur le Maire demande la position du Conseil sur le vœu présenté de réouverture de cette section de ligne ferroviaire. Considérant que la Commune de Chabreloche est actuellement mieux desservie en transport qu’elle ne l’était lorsque la ligne mentionnée existait.

En effet, lors du passage du train, il n’existait plus d’arrêt sur la commune. Aujourd’hui, la SNCF a mis en place un bus TER qui s’arrête journalièrement, assurant une desserte réelle et fréquentée par les administrés de Chabreloche et des communes avoisinantes.

Le Conseil municipal après avoir délibéré à l’unanimité :

    • DECIDE de soutenir le Voeu présenté par M. Jean BARTHOLIN pour la réouverture de la section BOËN – THIERS sur la ligne ferroviaire LYON – SAINT-ETIENNE – THIERS – CLERMONTFERRAND à la condition qu’un arrêt journalier soit mis en place.

Consulter l’intégralité du pdf.

Les partenaires associatifs et institutionnels engagés pour la réouverture de la ligne Clermont-Ferrand Thiers Boën Saint-Etienne Lyon – #AuvergneRhoneAlpes

Vous êtes habitant.e.s de tout âge, étudiants, entrepreneurs, associations, institutions, élus… participez à l’enquête sur les mobilités autour du train en vous rendant sur :

Vœu adopté par la Métropole de Clermont-Ferrand -#AuvergneRhoneAlpes – @ClrmntMetropole

Le Collectif ferroviaire se félicite de l’adoption par la Métropole de Clermont-Ferrand du vœu relatif à la remise en service de la ligne TER entre Thiers et Boën.

 

Vous êtes habitant.e.s de tout âge, étudiants, entrepreneurs, associations, institutions, élus… participez à l’enquête sur les mobilités autour du train en vous rendant sur :

09.03.21 – Soutien au collectif pour la réouverture du tronçon ferroviaire Thiers / Boën – commune de LA MONNERIE-LE-MONTEL

Mme le Maire informe l’assemblée qu’un collectif œuvrant pour la réouverture du tronçon ferroviaire Thiers/Boën a lancé un appel à soutien dans sa démarche.

Elle rappelle que pour raison de sécurité, la circulation des trains a été arrêtée sur ce tronçon depuis juillet 2016. La SNCF réseau a indiqué que près de 50 M€ seraient à investir pour maintenir en exploitation la section Thiers/Boën (48 km), cependant ce tronçon n’a pas été retenu dans le Plan de sauvetage des petites lignes annoncés fin 2016.

Alors que la ligne ferroviaire reliant Montbrison à Boën a été réouverte suite à des travaux s’élevant à 8.3 M €, financés pour moitié par les collectivités locales, et pour moitié par la région, le collectif soutenu par de nombreux usagers, élus locaux, associations et entreprises du Puy de Dôme comme de la Loire, demande le rétablissement de cette ligne d’intérêt régional sur les 48 km restants, reliant Thiers à Boën-sur-Lignon.

La réouverture de ce tronçon assurerait d’une part, une liaison directe entre les bassins d’emploi des villes de Thiers, Noirétable, Boën-sur-Lignon et Montbrison, et ouvrirait ainsi de nouvelles perspectives de transports pour certaines entreprises du territoire, et d’autre part, rétablirait la circulation entre Clermont-Ferrand et Lyon.

Au regard des enjeux actuels, notamment en matière d’emploi, de mobilité et de protection de l’environnement, mais également de l’importance de bénéficier d’un maillage territorial suffisamment dense pour dynamiser l’activité économique du territoire, il apparait primordial de rétablir la continuité de la liaison ferroviaire reliant directement Clermont-Ferrand à Lyon dont la condition sine qua non est la réouverture du tronçon Thiers/Boën.

LE CONSEIL MUNICIPAL
Ouï l’exposé de Madame le Maire, après en avoir délibéré,
Par 19 voix POUR, 0 voix CONTRE, 6 ABSTENTIONS

    • SOUTIENT l’initiative du collectif œuvrant à la réouverture du tronçon ferroviaire Thiers/Boën.

Consulter l’intégralité du pdf.

28.01.21 – Commune de Saint-Didier-sur-Rochefort : Motion de soutien à la réouverture de la ligne ferroviaire Clermont Ferrand – Saint Etienne

Monsieur le Maire annonce qu’il y a actuellement un mouvement pour demander la réouverture de la section Boën-Thiers afin de rétablir la continuité interurbaine ferroviaire Lyon – St-Etienne – Thiers – Clermont Ferrand, indispensable pour la dynamique et l’attractivité de notre espace rural.
Après en avoir délibéré à l’unanimité, le Conseil municipal décide de demander officiellement à la Région Auvergne-Rhône-Alpes, d’envisager la réouverture du maillon ferroviaire Boën-Thiers.

Consulter l’intégralité du pdf.

16.10.20 – VOEU présenté par Jean BARTHOLIN, au nom du groupe Gauche Républicaine et Citoyenne du Conseil départemental de la #Loire

VOEU présenté par Jean BARTHOLIN, au nom du groupe Gauche Républicaine et Citoyenne du Conseil départemental de la Loire

À l’adresse de Monsieur Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région AURA

Monsieur le Président de Région,

Pendant 143 ans, le tronçon Boën-sur-Lignon / Thiers a fait la preuve de son intérêt. Reliant les grandes villes de cet espace devenu notre Région AURA, que sont Lyon, Saint-Etienne, Thiers et Clermont-Ferrand, cette ligne a toujours eu une haute importance dans le maillage du territoire.

A l’heure où les nécessités écologiques se font jours et où le besoin de penser autrement notre mobilité est de plus en plus présent dans les débats, il nous apparaît impensable que cette continuité ferroviaire ne soit pas respectée dans le contexte où une réflexion est engagée au niveau national pour favoriser la mobilité durable, respectueuse de notre planète !
Cette situation s’avèrerait être un non-sens à l’heure où l’Etat affirme vouloir favoriser aussi le fret ferroviaire au-delà du transport des voyageurs.

C’est d’ailleurs dans ce contexte que dans le cadre du challenge mobilité de la région Auvergne Rhône-Alpes, vous avez à juste titre invité élus et habitants à échanger autour des besoins de mobilité….Ainsi est remontée la nécessité de ré-ouvrir cette transversale la plus courte en reliant les 3 métropoles « LYON-Saint ETIENNE-CLERMONT » et qui permettrait de diviser par 2 les coûts de transport des marchandises et des usagers.

La discontinuité de cette ligne sonnerait sinon comme une rupture volontaire et exprimerait une forme de mépris incompatible avec nos principes républicains vis-à-vis de territoires ruraux qui se sentiraient ainsi abandonnés ! Ce mépris, doublé d’une incohérence incompatible avec certaines affirmations politiques en haut lieu, serait d’autant plus inacceptable que l’infrastructure est bien là, et mérite au plus vite un entretien volontairement oublié depuis plusieurs années.

Aussi, Monsieur le Président de Région, nous vous demandons que soient rapidement envisagée la réouverture de ce maillon ferroviaire « BOEN-THIERS », si importante pour la vitalité du territoire concerné et le maillage interurbain de notre grande Région AURA.

Consulter l’intégralité du pdf.

21.12.20 – Commune de Courpière : Motion pour la réouverture de la Section « Boën – Thiers» afin de rétablir la continuité – interurbaine ferroviaire « Lyon – Saint-Etienne – Thiers – Clermont-Ferrand » et maintenir la vitalité du territoire transverse.

Considérant que la loi sur la Nouvelle Organisation du Territoire de la République (NOTRe) du 7 août 2015 a transféré les compétences de transports interurbains (au 1er janvier 2017) et de transports scolaires ( au 1er septembre 201 7) des Départements aux Régions,

Considérant que pendant 143 ans, le tronçon Boën-sur-Lignon/ Thiers a fait la preuve de son intérêt, savoir que reliant les grandes villes de cet espace devenu la Région Auvergne Rhône-Alpes, que sont Lyon, Saint-Etienne, Thiers et Clermont-Ferrand, cette ligne a toujours eu une haute importance dans le maillage du territoire,

Considérant qu’à l’heure où les nécessités écologiques se font jour et où le besoin de penser autrement notre mobilité est de plus en plus présent dans les débats, il apparait impensable que cette continuité ferroviaire ne soit pas respectée dans le contexte où une réflexion est engagée au niveau national pour favoriser la mobilité durable, respectueuse de notre planète,

Considérant que cette situation s’avèrerait être un non-sens à l’heure où l’Etat affirme vouloir aussi le fret ferroviaire au-delà du transport des voyageurs,

Considérant que c’est d’ ailleurs dans ce contexte que dans le cadre du challenge mobilité de la Région Auvergne Rhône-Alpes, qu’ont été à juste titre invités élus et habitants à échanger autour des besoins de mobilité … et qu’ainsi est remontée la nécessité de ré-ouvrir cette transversale la plus courte en reliant Lyon – Thiers – Saint-Etienne – Clermont-Ferrand,

Considérant que cette ré-ouverture permettrait de diviser par deux les coûts de transport des marchandises et usagers,

Considérant que la discontinuité de cette ligne sonnerait comme un abandon des tenitoires ruraux traversés,

Considérant que l’ infrastructure est bien là, et mérite au plus vite un entretien.

Considérant qu’ il importe de solliciter Monsieur Le Président de Région quant à la ré-ouverture rapide de ce maillon ferroviaire « BOËN – THIERS » si importante pour la vitalité du territoire concerné et le maillage interurbain de notre grande Région AURA,

Et vu l’avis de la Commission N°1 « Affaires Générales – Tranquillité – Personnel Communal»,

Ayant entendu l’exposé de son rapporteur,
Le Conseil Municipal,
Après en avoir délibéré,

Vote à l’unanimité (24 voix), et 1 « conseiller municipal, en raison d’un intéressement direct ou indirect, n’ayant pas participé au vote».

    1. Approuve la présente motion.
    2. Donne tous pouvoirs à Madame Le Maire ou à son représentant à prendre toutes les mesures ainsi qu’à signer tous les documents nécessaires à la mise en oeuvre de la présente délibération.

Consulter l’intégralité du pdf.

21.12.20 – Commune de Les Salles : DÉCIDE d’apporter son soutien à la réouverture de la ligne ferroviaire Boën-Thiers.

Monsieur le Maire rappelle à .l’assemblée la fermeture de la ligne ferroviaire Boën-Thiers. Cette ligne a été présente pendant 143 ans et a permis de relier les grandes villes que sont Lyon, Saint Etienne, Thiers et Clermont Ferrand, cette ligne a toujours eu une haute importance dans le maillage du territoire dans le cadre du challenge mobilité de la région Auvergne Rhône-Alpes.

Ainsi est remontée la nécessité de ré-ouvrir cette transversale la plus
courte en reliant les 3 métropoles “Lyon-Saint Etienne-Clermont-
Ferrand” ce qui permettrait de diviser par 2 les coûts de transport des
marchandises et des usagers.

Il propose à l’assemblée de soutenir le projet de réouverture de celte
ligne ferroviaire.

Après avoir entendu cet exposé et en avoir délibéré, le Conseil
municipal :

    • DÉCIDE d’apporter son soutien à la réouverture de la ligne ferroviaire Boen-Thiers.

Ont signé au registre tous les membres présent.

Consulter l’intégralité du pdf.

19.12.20 – FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT du Puy de Dôme : Lettre de soutien au collectif ferroviaire de défense de la ligne LYON- SAINT-ETIENNE – THIERS- CLERMONT-FERRAND

Pour la réouverture de la section « BOEN- THIERS » afin de rétablir la continuité interurbaine ferroviaire « LYON- SAINT-ETIENNE – THIERS- CLERMONT-FERRAND » et maintenir la vitalité du territoire traversé

Pendant 143 ans, le tronçon Boën-sur-Lignon / Thiers a fait la preuve de son intérêt. Reliant les grandes villes de cet espace devenu notre Région AURA, que sont Lyon, Saint-Etienne, Thiers et Clermont-Ferrand, cette ligne a toujours eu une haute importance dans le maillage du territoire. A l’heure où les nécessités écologiques se font jours et où le besoin de penser autrement notre mobilité est de plus en plus présent dans les débats, il nous apparaît impensable que cette continuité ferroviaire ne soit pas respectée dans le contexte où une réflexion est engagée au niveau national pour favoriser la mobilité durable, respectueuse de notre planète ! Cette situation s’avèrerait être un non-sens à l’heure où l’Etat affirme vouloir favoriser aussi le fret ferroviaire au-delà du transport des voyageurs. C’est d’ailleurs dans ce contexte que dans le cadre du challenge mobilité de la région Auvergne Rhône –Alpes, à juste titre, invité élus et habitants à échanger autour des besoins de mobilité….Ainsi est remontée la nécessité de ré-ouvrir cette transversale la plus courte en reliant les 3 métropoles « LYON-Saint ETIENNE-CLERMONT » et qui permettrait de diviser par 2 les coûts de transport des marchandises et des usagers. La discontinuité de cette ligne sonnerait sinon comme une rupture volontaire et exprime rait une forme de mépris incompatible avec nos principes républicains vis -à-vis de territoires ruraux qui se sentiraient ainsi abandonnés !Ce mépris, doublé d’une incohérence incompatible avec certaines affirmations politiques en haut lieu, serait d’autant plus inacceptable que l’infrastructure est bien là, et mérite au plus vite un entretien volontairement oublié depuis plusieurs années.
Aussi, nous demandons que soient rapidement envisagée la réouverture de ce maillon ferroviaire « BOEN-THIERS », si importante pour la vitalité du territoire concerné et le maillage interurbain de notre grande Région AURA .

Le Président de FNE 63
R.BOYER

Consulter l’intégralité du pdf.

17.12.20 – Communauté de communes du Pays d’Urfé : vœu adressé au président de région pour la réouverture de la section « Boën – Thiers »

Monsieur le Président propose à l’assemblée d’adopter le vœu suivant :

« Pour la réouverture de la section « BOEN – THIERS » afin de rétablir la continuité interurbaine ferroviaire « LYON – SAINT-ETIENNE – THIERS – CLERMONT-FERRAND » et maintenir la vitalité du territoire traversé

Monsieur le Président de Région,

Pendant 143 ans, le tronçon Boën-sur-Lignon / Thiers a fait la preuve de son intérêt. Reliant les grandes villes de cet espace devenu notre Région AURA, que sont Lyon, Saint-Etienne, Thiers et Clermont-Ferrand, cette ligne a toujours eu une haute importance dans le maillage du territoire.

A l’heure où les nécessités écologiques se font jours et où le besoin de penser autrement notre mobilité est de plus en plus présent dans les débats, il nous apparaît impensable que cette continuité ferroviaire ne soit pas respectée dans le contexte où une réflexion est engagée au niveau national pour favoriser la mobilité durable, respectueuse de notre planète !

Cette situation s’avèrerait être un non-sens à l’heure où l’Etat affirme vouloir favoriser aussi le fret ferroviaire au-delà du transport des voyageurs.

C’est d’ailleurs dans ce contexte que dans le cadre du challenge mobilité de la région Auvergne Rhône-Alpes, vous avez à juste titre invité élus et habitants à échanger autour des besoins de mobilité….Ainsi est remontée la nécessité de ré-ouvrir cette transversale la plus courte en reliant les 3 métropoles « LYON-Saint ETIENNE-CLERMONT » et qui permettrait de diviser par 2 les coûts de transport des marchandises et des usagers.

La discontinuité de cette ligne sonnerait sinon comme une rupture volontaire et exprimerait une forme de mépris incompatible avec nos principes républicains vis-à-vis de territoires ruraux qui se sentiraient ainsi abandonnés ! Ce mépris, doublé d’une incohérence incompatible avec certaines affirmations politiques en haut lieu, serait d’autant plus inacceptable que l’infrastructure est bien là, et mérite au plus vite un entretien volontairement oublié depuis plusieurs années.

Aussi, Monsieur le Président de Région, nous vous demandons que soient rapidement envisagée la réouverture de ce maillon ferroviaire « BOEN-THIERS », si importante pour la vitalité du territoire concerné et le maillage interurbain de notre grande Région AURA. »

Suite à l’exposé de Monsieur le Président,

APRES EN AVOIR DELIBERE,

Le conseil Communautaire ADOPTE le voeu exposé ci-dessus à l’unanimité.

Consulter l’intégralité du pdf.