21.02.21 – Communiqué de presse – Le Collectif répond à Laurent Wauquiez

Le Collectif a pris acte des annonces de Monsieur Laurent Wauquiez, Président de la région Auvergne Rhône-Alpes dans les quotidiens régionaux “La Montagne” et “Le Progrès”. Cela démontre que lorsque la régénération d’une ligne ferroviaire s’intègre à un projet de territoire, l’intérêt des habitants et des entreprises, en l’occurrence du Forez et de la Montagne Thiernoise, l’emporte sur les clivages politiques.

Nous nous félicitons qu’après les votes ou gestes de soutien des communes et des 3 métropoles, des communautés de communes ou intercommunalités, des départements de la Loire et du Puy de Dôme, le président de Région soutienne publiquement la réouverture du tronçon Thiers -Boën, transversale la plus courte entre Lyon, St Etienne et Clermont -Ferrand.

Néanmoins, nous souhaiterions que la régénération de l’infrastructure soit inscrite dans le nouveau CPER 2021-2027, comme cela avait été prévu dans les CPER antérieurs des anciennes régions Auvergne et Rhône-Alpes.

Concernant la faible fréquentation évoquée, les chiffres ne sont pas représentatifs puisqu’ils comptabilisaient la fréquentation de cette section au crépuscule de son exploitation ferroviaire début 2016 (1 seul aller-retour) et qu’une partie était déjà basculée sur route, que l’offre était squelettique et que les vitesses étaient réduites notamment drastiquement sur deux ponts.

De plus, nous nous étonnons qu’en pleine négociation, il faille faire intervenir les députés des circonscriptions concernées et aujourd’hui le président de Région pour obtenir le blocage de toute tentative de coupure physique de la ligne ferroviaire par SNCF Réseau.

Car une fermeture définitive interviendrait après 5 ans d’abandon des circulations malgré les affirmations de la région, et la réactualisation de l’étude technique et des besoins déjà réalisée en 2015.

Aussi, nous nous inquiétons de ce délai de fin d’année pour négocier avec l’Etat car le CPER sera signé et le plan de relance ferroviaire Auvergne sera déjà lancé pour les deux ans à venir.

Lors de la réunion de concertation transport entre la Région, SNCF Réseau et les associations d’usagers en 2019, SNCF Réseau a annoncé que le coût de régénération pouvait être réduit de 30% en utilisant des techniques récentes ce qui ramène le coût à environ 35 millions d’euros.

Le collectif s’engage, comme il l’a indiqué à Madame Martine Guibert, vice présidente du Conseil régional chargée des transports lors de notre entretien du 2 février 2021, à œuvrer pour contribuer au projet de territoire en inventoriant par exemple les besoins des populations et des entreprises lors de notre prochaine mobilisation prévue le dimanche 14 mars en gare de Thiers.

Nous espérons que Monsieur Laurent Wauquiez ira plus loin qu’un effet d’annonce en faisant voter une délibération en faveur de cette réouverture lors de la prochaine séance plénière du Conseil régional Auvergne Rhône-Alpes.

Le collectif restera vigilant et surveillera toute tentative d’intervention nocturne sur le tronçon ferroviaire. Il maintient son engagement pour montrer l’intérêt de cette réouverture pour les territoires du Forez et de la Montagne Thiernoise ainsi que des métropoles encadrantes.

Collectif ferroviaire Clermont -Thiers-Boën-St Etienne-Lyon

Communiqué de presse au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *