01.12.20 – Puy-de-Dôme : Voeu relatif au rétablissement certaines lignes ferroviaires

VOEU présenté par Annie Chevaldonné et Lionel Gay au nom du groupe “La Gauche 63”

A l’heure où les nécessités écologiques se font jour et où le besoin de penser autrement notre mobilité est de plus en plus présent dans les débats, il est primordial d’engager le rétablissement de certaines lignes ferroviaires.

    • THIERS/ BOËN SUR LIGNON
      • Considérant que, pendant 143 ans, le tronçon Thiers/ Boën-sur-Lignon a fait la preuve de son intérêt. Reliant les grandes villes de cet espace devenu notre Région AuRA, que sont Lyon, Saint-Etienne, Thiers et ClermontFerrand, cette ligne a toujours eu une haute importance dans le maillage du territoire,
      • considérant que dans le cadre du challenge mobilité de la région Auvergne Rhône- Alpes, élus et habitants ont relevé la nécessité de ré-ouvrir cette transversale la plus courte en reliant les 3 métropoles « LYON  – SAINT ETIENNE – CLERMONT».

Les élu-e·s du Conseil départemental du Puy-de-Dôme demandent à Monsieur le Président de Région, que soit rapidement envisagée la réouverture du maillon ferroviaire « THIERS – BOËN » si importante pour la vitalité des territoires concernés et le maillage interurbain de notre grande Région AURA.

    • L’axe « Clermont-Ferrand/ Volvic/ Le Mont Dore/ Laqueuille/ Ussel »
      • Considérant que l’urgence environnementale nécessite de prioriser les transports collectifs et transports de marchandises par rail,
      • considérant que la survie de cette ligne de FRET nécessite la réaffirmation d’un volontarisme politique et d’engagements financiers à l’échelle des investissements nécessaires et coûts de maintenance, une hypothèse de réouverture de ligne au public et aux voyageurs semble être indispensable.

Les élu-e·s du Conseil départemental du Puy-de-Dôme exigent que les autorités compétentes (SNCF, Région et Etat) se mobilisent pour maintenir les structures ferroviaires existantes, et ré ouvrir sur cet axe le transport de voyageurs. Cela, afin de réduire la quantité de camions et voitures sur nos routes mais également pour restaurer la continuité des liaisons directes entre les territoires.

Consulter l’intégralité du pdf.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *