La manifestation pour la réouverture de la liaison ferroviaire entre #Thiers (Puy-de-Dôme) et Saint-Etienne dans la #Loire.

Usagers et élus de l’Auvergne et de Rhône-Alpes se sont rassemblés, une nouvelle fois dimanche 31 janvier à Boën dans la Loire pour demander la réouverture de la ligne de train Clermont-Ferrand / Saint-Etienne qui se fait actuellement en bus. Ils dénoncent une incohérence à l’heure de l’écologie.

    • Les horaires des cars ne sont plus coordonnés avec les trains à Clermont-Ferrand ou à Saint-Etienne, le trajet dure au minimum une fois et demi plus longtemps qu’en train donc la fréquentation a baissé d’au moins 50%“.
    • Le train c’est plus pratique, c’est plus rapide que le car notamment c’est le moins polluant. Tous les territoires devraient avoir la même égalité de traitement“.
    • Clermont est une ville universitaire équivalente à Grenoble, là maintenant il faudrait avoir une voiture pour aller à Clermont. Si on n’est pas capable de remettre en train les petites lignes et les liaisons qui existaient, on a tout faux
      …/…

Karine Legrand co-coordinatrice du collectif ferroviaire Clermont Saint-Etienne lance un appel à la région pour que la ligne bénéficie du prochain plan Etat-Région :

    • C’est un lien entre deux culs-de-sac, en France c’est un cas unique d’avoir 2 tronçons de train qui ne sont pas raccordés par 48 kilomètres. C’est un territoire qui n’a pas de contacts direct avec les métropoles qui l’entourent“.

Lire l’intégralité de l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *