La lettre du cheminot. Pour le retour du train entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne. @laurentwauquiez @JPFarandou @Aguilera_Fred @LaViedurail1 @LettreCheminot @lettreducheminot @editions.LaVieduRai

Alors que nous assistons à un véritable bouleversement dans le paysage des mobilités, une prise de conscience environnementale et des attentes fortes sur le report modal en faveur du ferroviaire dans un contexte de forte hausse du prix des carburants, le transport ferroviaire a toujours montré sa capacité à être un puissant vecteur d’aménagement du territoire et un levier incontournable de la transition écologique.

Le transport ferroviaire est le mode de transport le mieux adapté particulièrement en zone de moyenne montagne. Il est rapide, confortable, sécurisé par tous les temps, économique, écologique, facteur d’attractivité et véritable produit de l’économie locale. Un atout maître dans le contexte actuel.

Nous demandons la réouverture du tronçon Thiers- Boën pour offrir une liaison directe digne de ce nom entre les deux métropoles régionales voisines Clermont-Ferrand et Saint-Étienne.

Cette liaison ferroviaire est essentielle pour faciliter le lien entre les métropoles régionales et les zones rurales, par exemple l’accès aux soins hospitaliers ou aux centres universitaires.

L’État et la région Auvergne Rhône-Alpes doivent y appliquer le principe de l’égalité de traitement des citoyens en matière de mobilités et d’équité territoriale comme le rappelle la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM).

Mobilisons-nous pour que soit réparée en urgence la plus consternante et absurde suspension ferroviaire française de ce début de 21ème siècle entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne, les deux seules métropoles françaises qui ne soient pas reliées entre elles.

Accompagnons la dynamique et le renouveau en faveur du train, en se mobilisant toutes et tous pour réparer cette fracture territoriale et sociale à l’heure où l’urgence climatique et la complémentarité des bassins de vie sont au cœur des préoccupations de chacun.

Cette véritable colonne vertébrale des mobilités bas carbone doit être au service d’une équité territoriale digne et durable au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour 1 million d’habitants.

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux:

Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.

[La Grande Marche du Train] 1 jour, une association : Les Monts Qui Pétillent. #AuvergneRhoneAlpes

Chaque jour, pendant la semaine qui précèdera La Grande Marche du Train, nous avons souhaité mettre à l’honneur les associations partenaires présentes qui accueilleront La Grande Marche du Train le long des gares du parcours entre Thiers et Boën.

Aujourd’hui c’est Les Monts Qui Pétillent  qui seront chargés de l’animation en gare de Noirétable (42) le 27 mars dès 12h30.

Pour en savoir plus sur Les Monts Qui Pétillent  :

Merci à eux pour leur participation active  au service des territoires !

Les 26 et 27 mars 2022, un grand rassemblement régional est attendu entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne à l’occasion de La Grande Marche du Train avec comme principal temps fort un grand rassemblement devant la gare de Noirétable le dimanche en début d’après-midi.

Mobilisons-nous pour que soit réparée en urgence la plus consternante et absurde suspension ferroviaire française de ce début de 21ème siècle entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne, les deux seules métropoles françaises qui ne soient pas reliées entre elles.

Accompagnons la dynamique et le renouveau en faveur du train en se mobilisant tous pour réparer cette fracture territoriale à l’heure où l’urgence climatique et la complémentarité des bassins de vie sont au cœur des préoccupations de chacun mais également qu’une véritable colonne vertébrale des mobilités bas carbone soit au service du développement durable au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes et qui concerne 1 million d’habitants.

Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.

[TRIBUNE] Ruralité : “Il est grand temps que l’on mise sur le ferroviaire, l’un des transports d’avenir du XXIe siècle”. @auvergnerhalpes @laurentwauquiez @JPFarandou @Aguilera_Fred

Pour les mondes ruraux, les questions de mobilité sont essentielles. Elles déterminent à la fois la réalisation de l’égalité, la possibilité de travailler, d’accéder à des services publics ou de santé aussi bien qu’aux lieux commerciaux. Entre tous ces lieux on ne compte pas en kilomètres mais quasi systématiquement en dizaines de kilomètres.

Alors que nos métropoles adoptent des politiques visant à réduire drastiquement le trafic automobile, on ne sait par quelle absurdité les mondes ruraux ne bénéficieraient pas d’une révision des politiques de transport les touchant.

Le chemin de fer a contribué pendant toute une époque à aménager le territoire national.

Les liaisons ferroviaires sont essentielles pour faciliter le lien entre les métropoles régionales et les zones rurales, ce qui implique un accès plus grand à certains soins hospitaliers ou aux centres universitaires pour les plus jeunes

Qu’on ne se méprenne pas : si on offre une alternative efficace au tout-automobile et au tout-camion, on donnera aux ménages des marges de manœuvre supplémentaires et on désengorgera des axes hyperfréquentés au bénéfice de la sécurité, de l’environnement et de l’accès plus égalitaire aux services parfois éloignés de dizaines de kilomètres des ruraux concernés.

Retrouver l’article complet sur :

Les 26 et 27 mars 2022, un grand rassemblement régional est attendu entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne à l’occasion de “La Grande Marche du Train” avec comme principal temps fort un grand rassemblement devant la gare de Noirétable le dimanche en début d’après-midi.

Mobilisons-nous pour que soit réparée en urgence la plus consternante et absurde suspension ferroviaire française de ce début de 21ème siècle entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne, les deux seules métropoles françaises qui ne soient pas reliées entre elles.

Accompagnons la dynamique et le renouveau en faveur du train en se mobilisant tous pour réparer cette fracture territoriale à l’heure où l’urgence climatique et la complémentarité des bassins de vie sont au cœur des préoccupations de chacun mais également qu’une véritable colonne vertébrale des mobilités bas carbone soit au service du développement durable au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes et qui concerne 1 million d’habitants.

Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.

“Il y a un bouleversement dans le paysage des mobilités, une prise de conscience environnementale et des attentes fortes sur le report modal en faveur du ferroviaire”. Bernard ROMAN président de l’ART – @auvergnerhalpes @laurentwauquiez @Aguilera_Fred @ART_transports

Interrogé par les membres de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable ce 9 février 2022, l’autorité de régulation des transports à travers la voix de son président, Bernard Roman a également délivré un avis critique sur le futur contrat de performance qui liera SNCF Réseau et l’Etat jusqu’en 2030. Il parle d’une « occasion manquée ».

Le résumé de l’intervention du président de l’ART est disponible ci-dessous :

Les 26 et 27 mars 2022, un grand rassemblement régional est attendue entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne à l’occasion de “La Grande Marche du Train avec comme point d’orgue un grand rassemblement devant la gare de Noirétable le dimanche en début d’après-midi.

Mobilisons-nous pour que soit réparée en urgence la plus consternante et absurde suspension ferroviaire française de ce début de 21eme siècle entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne !

On compte sur la mobilisation de tous pour réparer cette fracture territoriale à l’heure où l’urgence climatique et la cohésion des territoires sont au cœur des préoccupations de tous et qu’une véritable colonne vertébrale des mobilités bas carbone soit au service du développement durable au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour 1 million d’habitants.

 Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.

OPINION : Et si l’avenir était le train ?

Comme d’autres secteurs, le transport ferroviaire a pâti de la crise sanitaire, mais son potentiel de développement en France est prometteur si certaines conditions sont remplies. Par Jean-Michel Arnaud, vice-président de Publicis Consultants, directeur des publications de l’Abécédaire des institutions et conseiller du commerce extérieur de la France.
…/…

    • Son rôle central dans les déplacements du quotidien et son impact environnemental plus limité que ceux de ses concurrents en font un élément incontournable de la reprise.
    • Le ferroviaire est au cœur du plan de relance européen et de son déploiement sur le territoire national.
    • Améliorer l’intermodalité s’impose également comme un thème central, dans le but de permettre aux voyageurs de passer d’un moyen de transport à l’autre
    • Le train est un enjeu majeur de demain, de souveraineté

Lire l’intégralité sur :

 

« Le train des territoires » à la rencontre des citoyens et usagers à @ClermontFd- #AuvergneRhoneAlpes

Retour en image sur la présence du Collectif ce vendredi 21 Mai à la rencontre des citoyens et usagers à Clermont-Ferrand dans le cadre de l’opération « Le train des territoires ».

Les citoyens nombreux ont pu discuter, échanger, exprimer leur besoin autour du stand du Collectif, découvrir les visuels du projet et signer la pétition.

Cela a permis de mesurer une fois de plus la forte adhésion de la population au retour de la liaison ferroviaire entière entre Clermont-Ferrand Thiers Boën et Saint-Etienne suspendue depuis 2016.

Mais aussi informer les usagers pas directement concernés par la liaison Clermont-Ferrand Saint-Etienne à qui nous avons rappelé par exemple que le démaillage du réseau ferroviaire « secondaires » appauvrit les axes principaux comme la liaison Clermont-Ferrand Paris.

La réouverture de la section centrale Boën Thiers est également indispensable pour assurer la pérennité des sections Clermont-Ferrand Thiers et Saint-Etienne Montbrison.

Le train, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne Rhône-Alpes et puissant levier de la transition écologique.

%d blogueurs aiment cette page :