A l’approche des élections régionales, la ligne Clermont-Saint-Étienne devient un enjeu politique.

Environ 300 personnes viennent de manifester ce dimanche devant la gare de Boën-sur-Lignon, dans la Loire, pour demander la remise en service du tronçon ferroviaire reliant Boën-sur-Lignon à Thiers dans le Puy-de-Dôme.Une manifestation marquée par la présence très forte d’élus locaux et régionaux.
…/…

Les précédentes manifestations des partisans de la ligne avaient bien été rejointes par des élus locaux, des municipalités concernées, et départementaux, qu’il s’agisse de députés ou de conseillers départementaux. Cette fois-ci, trois représentants des métropoles reliées par la ligne, à savoir Clermont-Ferrand, Saint-Étienne et Lyon, sont aussi venus apporter leur soutien.
…/…

Les défenseurs de la ligne viennent d’apprendre qu’ils sont invités à parler du maintien de la ligne auprès de la Région, dans la semaine. Une première victoire mais ils ont devant eux un autre défi : faire entrer dans le prochain contrat de plan Etat-région la rénovation de la ligne. Le temps presse : la SNCF doit fermer administrativement le tronçon en juillet 2021, si les investissements ne sont pas décidés.

Lire l’intégralité de l’article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *