[THIERS-BOËN] On en parle dans les médias. @auvergnerhalpes @laurentwauquiez @JPFarandou @SNCFReseau @EmmanuelMacron @afpfr

Depuis le début de la mobilisation, les médias locaux, régionaux et plus récemment nationaux se sont fait l’écho de la situation anachronique et absurde de la suspension depuis 2016 de la liaison Clermont-Ferrand Saint-Étienne par Thiers et Boën au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes à une époque où les enjeux sont multiples et urgents.

Alors que nous assistons à un véritable bouleversement dans le paysage des mobilités, une prise de conscience environnementale et des attentes fortes sur le report modal en faveur du ferroviaire dans un contexte de forte hausse du prix des carburants, le transport ferroviaire a toujours montré sa capacité à être un puissant vecteur d’aménagement du territoire et un levier incontournable de la transition écologique.

Le transport ferroviaire est le mode de transport le mieux adapté particulièrement en zone de moyenne montagne. Il est rapide, confortable, sécurisé par tous les temps, économique, écologique, facteur d’attractivité et véritable produit de l’économie locale. Un atout maître dans le contexte actuel.

Nous demandons la réouverture du tronçon Thiers- Boën pour offrir une liaison directe digne de ce nom entre les deux métropoles régionales voisines Clermont-Ferrand et Saint-Étienne.

Cette liaison ferroviaire est essentielle pour faciliter le lien entre les métropoles régionales et les zones rurales, par exemple l’accès aux soins hospitaliers ou aux centres universitaires.

L’État et la région Auvergne Rhône-Alpes doivent y appliquer le principe de l’égalité de traitement des citoyens en matière de mobilités et d’équité territoriale comme le rappelle la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM).

Mobilisons-nous pour que soit réparée en urgence la plus consternante et absurde suspension ferroviaire française de ce début de 21ème siècle entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne, les deux seules métropoles françaises qui ne soient pas reliées entre elles.

Accompagnons la dynamique et le renouveau en faveur du train, en se mobilisant toutes et tous pour réparer cette fracture territoriale et sociale à l’heure où l’urgence climatique et la complémentarité des bassins de vie sont au cœur des préoccupations de chacun.

Cette véritable colonne vertébrale des mobilités bas carbone doit être au service d’une équité territoriale digne et durable au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour 1 million d’habitants.

Retrouvez l’ensembles des publications ci-dessous :


Retrouvez nous sur les réseaux sociaux: 

Le train, colonne vertébrale des mobilités, puissant vecteur d’aménagement du territoire entre 3 grandes métropoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et levier incontournable de la transition écologique et sociale.

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :